Loading...

Stèle de Jacques Peirotes (Strasbourg)

From Archi-Wiki

3a rue Jacques Peirotes

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1946
Sculpteur Alfred Marzolff
Structure Statue/sculpture/oeuvre d'art
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Stèle de Jacques Peirotes1

Date 1946
Sculpteur Alfred Marzolff


Stèle située entre le 3 et le 5 de cette rue.

Stèle réalisée en 1946. Le médaillon fixé sur la stèle avait été réalisé par Alfred Marzolff dans les années 1930.

Jacques Peirotes (né à Strasbourg le 11/09/1869, décédé à Lichtenberg le 04/09/1935) Ouvrier du livre, journaliste. Il a été maire de Strasbourg du 15/04/1919 au 22/05/1929. Il fut député du Bas-Rhin de 1924 à 1932. Il est l'initiateur, notamment, du groupe d'immeubles où se trouve la stèle ainsi que la cité Jules Siegfied; la cité Louis Loucheur; la cité Georges Risler; la cité-jardins Alexandre Ribot; la cité-jardins des chasseurs à la Robertsau; une partie de la Grande Percée; le pont Louis Pasteur (1927) détruit pendant la guerre.

Avant l'installation de cette stèle, la voie se dénommait jusqu'en 1946 "Saint-Gothard". La nouvelle dénomination est donc concomitante de l'installation de cette stèle, ce qui constitue un double hommage à Jacques Peirotes.

Un ouvrage Jacques Peirotes et le socialisme en Alsace (1869-1935) a été édité en 1989 à la suite d'une exposition et d'une table ronde réalisées en 1985/19862.

Déplacement de la stèle3

Date 1970
Architecte Charles-Gustave Stoskopf

Lors de la construction des garages dans la cour des immeubles rue Jacques Peirotes, la stèle a été reculée de quelques mètres pour être installée où nous la trouvons encore aujourd'hui.

Sur les plans établis par Stoskopf, on trouvait une rangée d'arbres à l'arrière de la stèle, plantée de façon circulaire (imitant ainsi le portique qui se trouvait au niveau de la place à l'origine). Jusqu'en 2018 on trouvait encore 4 arbres à l'arrière, mais plus aucun en 20204.

Pour en savoir davantage concernant la construction des garages et le déplacement de la stèle, vous pouvez consulter la page sur les immeubles l'encadrant (1, 3, 5, 7 rue Jacques Peirotes).


Références

Lien externe et bibliographie sur Jacques Peirotes