Loading...

Lycée Fustel de Coulanges (Strasbourg)

From Archi-Wiki

1 place du Château

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1757 à 1759
Architecte Martin Le Mire
Joseph Massol
Structure Bâtiments publics
Courant architectural Régence
Rococo

Date de extension 1935
Architecte Paul Dopff

Date de ravalement 8/2015 au 10/2015

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 25/6/1929
Consultez les 5 actualités de l'adresse


Lycée Fustel de Coulanges1

Date 1757 à 1759
Architecte Martin Le Mire
Joseph Massol


Ancien collège des jésuites.

Avant le lycée l'espace était occupé par divers bâtiments, par un jardin appartenant au complexe du "Bruderhoff". A l'angle de la place et de la rue de la Râpe, il faut y ajouter la maison "Zum Thiergarten" siège des ateliers de Mentelin, le premier imprimeur strasbourgeois après Gutenberg, à la fin du XVe siècle. "Réunion" au royaume de France en 1681. Strasbourg conservant sa foi protestante, est contrainte de s'ouvrir aux catholiques et notamment aux Jésuites que l'évêque loge au Bruderhoff. Ils y installent un séminaire, un collège secondaire puis une Université. Le prestige, la bonne marche de ces institutions ne peuvent s'accommoder de bâtiments hétéroclites et vétustes. Une reconstruction s'impose. Pour le collège, divers plans sont proposés entre 1755 et 1757 par les architectes Le Mire, J. Massol et Saint Martin. Finalement choisis, les plans de Le Mire2 sont exécutés de 1757 à 1759, sous la direction de J. Massol architecte de l'évêché. L'expulsion des jésuites de France, en 1762, transforme l'établissement en collège royal.

Entièrement en pierre de taille de grès rouge, la façade sur la place est animée par des saillies matérialisées par des chaînages à refends, surmontée de frontons curvilignes. L'harmonieuse combinaison des verticales (chaînages) et des horizontales (bandeaux de pierres entre les étages), la sobre mouluration des fenêtres, au cintre légèrement arqué, aux clés alternativement nues ou sculptées, illustrent le succès et la persistance de la diffusion à Strasbourg du Style "Régence" introduit dès 1725 par la construction de l'Hôtel du Grand Doyenné (évêché). Un autre courant esthétique, le "rococo", également fort prisé à Strasbourg depuis 1745, y trouve sa place dans les frontons ornés de cartouches rocaille qu' entoure un décor de rayons, de végétaux, de nuages et d'angelots. Enfin, le traitement différencié des façades du collège, riches et raffinées sur la place, sobre sinon austères, sur la rue de la Râpe et des Écrivains, témoigne des qualités d' urbanistes de Le Mire et de Massol qui réussissent l'intégration d'un aussi vaste bâtiment dans un quartier densément et anciennement construit.


A noter la présence, à l'angle du collège et de la cathédrale, de la sacristie des enfants de chœur, des bedeaux et des suisses, édifiée en 1743 par J. Massol.3

Monument Historique4

Date 25/6/1929

Inscrit sur l'inventaire des Monuments Historiques le 25/06/1929

Ancien collège des Jésuites,lycée Fustel Coulanges:façades et toitures des bâtiments donnant sur la place.

Extension5

Date 1935
Architecte Paul Dopff

En 1935, ont lieu au Grand Lycée Fustel de Coulanges, des travaux de réfection générale à l'intérieur du bâtiment, mais aussi l'édification d'un nouveau bâtiment, contenant 5 classes, locaux accessoires, préau et installation de WC, et enfin l'aménagement d'un étage complet pour l'enseignement des sciences, avec escalier de communication. L'achèvement de ces travaux a eu lieu le 1er avril 1935.6.

Le bâtiment d'un étage à toit plat présente une architecture très moderne par rapport aux bâtiments environnants du XVIIIe siècle (lycée et Grand Séminaire). Un plan du sous-sol et du rez-de chaussée daté de mars 1933 est signé par l'architecte de la ville Paul Dopff7

Ravalement

Date 8/2015 au 10/2015

Ravalement en cours, qui durera jusqu'en mars 2016 avec une coupure entre fin novembre et janvier8

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

  1. Connâitre Strasbourg (édition 1988) (Livre)
  2. Pour en savoir plus sur cet architecte, consulter la Notice biographique de Théodore Rieger sur le site de la Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'alsace [archive], site consulté le 16/01/2023
  3. Connaître Strasbourg 1988
  4. Mérimée_(site_internet) Notice Mérimée PA00085020 [archive] consulté le 11/01/2023
  5. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque)
  6. Compte-rendu de l'Administration de la Ville de Strasbourg, 1919-1935, par l'Office Municipal de Statistique de Strasbourg, Strasbourg, Imprimerie alsacienne, 1935, pages 1120 et 1121
  7. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - cote 904 W 274 [archive] , document en ligne consulté le 11/1/2023
  8. DNA du 29/8/2015 [archive]

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

73 months ago
Score 0
A moins d'avoir eu une hallucination, il m'a bien semblé que le ravalement prévu jusqu'en mars 2016 était terminé. J'en ai profité pour "poster" des photos des frontons, qu'on pourra admirer en détail en taille maximale. Je les ai "installées" dans cet événement pour ne pas créer un nouvel événement, mais si quelqu'un a une meilleure idée, je n'ai rien contre.

Aw2mw bot

73 months ago
Score 0
Qu'est devenu le monumental escalier d'honneur à l'entrée du lycée, après construction d'un étage supplémentaire? Avis de la direction du patrimoine?