Loading...

Personne:Eugène Sigrist

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 4 avril 1874
Date de décès 28 novembre 1959
Métier architecte


Biographie

Architecte-entrepreneur (Bauunternehmer) à Strasbourg Robertsau.

Eugène Philippe Sigrist est né le 4.4.1874 à Strasbourg, au n° 97 Quartier Bleu, à la Robertsau, fils de Jean Philippe Sigrist, d'abord charpentier (Zimmermann), puis entrepreneur (Bauunternehmer), et de Rosalie Huber.

Il s’est marié le 7.11.1899 avec Catherine Kaus, née à la Robertsau.

Il est décédé le 28.11.1959 à Strasbourg

Eugène Sigrist était installé durant toute sa carrière dans la rue des Jardiniers, à la Robertsau, qui s'appelait avant 1914 Pützengasse. Son activité d'architecte est annoncée dans les annuaires de Strasbourg à partir de 1901, au n° 23a de la rue des Jardiniers (qui correspond à l'actuel n° 39, rue des Jardiniers, maison qu'il s'est construite pour lui-même en 1903).

D'après le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, Eugène Sigrist a construit "l'Institut des Sourds-Muets (1910) rue de la Ganzau, ainsi que le Couvent des Franciscains (1911) à la Robertsau, qui devient hôpital par la suite". Le dictionnaire des rues de Strasbourg signale également "un immeuble rue de Bitche (n°6), dont le style révèle en 1911 un fort éclectisme". En résumé, Eugène Sigrist a eu une activité d'architecte de longue durée, puisqu'il est encore l'auteur d'une villa n° 21, rue Trubner, alors qu'il était déjà âgé de 74 ans.

A partir de 1936, on trouve son fils, Auguste Sigrist également installé au n° 39, rue des Jardiniers.

Adresses liées

Association avec Henri Risch et Frédéric Herveh

Adresses liées

Projets non réalisés

Après la fin de l'association avec Henri Risch et Frédéric Herveh

Adresses liées

Personnes liées

Références

Sources

  • Etat civil numérisé du Bas-Rhin, Strasbourg, N, 1874, 4E482/84, page numérisée 98/167, et Strasbourg, M, 1899, 4E482/315, page numérisée 32/250
  • Annuaires de Strasbourg, Archives de la Ville de Strasbourg
  • Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, page 402
  • Fonds Hoffmann, cote 78Z396, Journal Nouvel Alsacien, AVCUS)

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.