Loading...

Palais du Conseil Souverain (Colmar)

From Archi-Wiki

58 Grand'Rue, place du Marché aux Fruits, rue des Augustins (Colmar)

Image principale







Chargement de la carte...

Date de construction 1532 à 1536
Structure Bâtiments publics
Courant architectural Renaissance

Date de construction 1769 à 1771
Architecte Jean-Baptiste Alexandre Chassain
Blaise de Rungs
Structure Bâtiments publics

Date de construction 1922
Structure Fontaine/puits

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 16/10/1930
Classement Monument Historique 20/11/1998
Consultez les 3 actualités de l'adresse

Façade à pignon, vestige du Wagkeller 1

Date 1532 à 1536

Depuis le square Pfeffel, à l'arrière du Palais du Conseil Souverain (Tribunal de Grande Instance), une façade à pignon de style gothique tardif avec des parties Renaissance attire l'attention. Il s'agit d'un vestige du Wagkeller qui appartient à l'histoire colmarienne.
Son appellation varie:
- "Le Wagkeller est cité pour la première fois en 1408."1
- "Trinkstube" (taverne) en 1410
- Dès 1434 "Herrentrinkstube" (taverne des "messieurs").
- Dès 1459, "le Wagkeller fit également fonction d'Hôtel de ville et la conserva avec quelques interruptions jusqu'à ce qu'il dût céder sa place au Conseil Souverain d'Alsace en 1698."1 Le Wagkeller était une confrérie remontant au 14e siècle , qui réunissait de manière conviviale les notables de la ville et les magistrats.2La confrérie occupait "un ensemble de bâtiments qui avait abrité la balance communale d'où le nom de Wagkeller" (cave de la balance).2
En 1595, Nicolas Börlin, sculpteur municipal couronna la façade de l’hôtel de ville d’une statue tenant d’une main la balance, de l’autre le glaive, symbolisant la justice et rappelant ainsi l’origine du nom Wagkeller. Une réplique de la statue couronne actuellement le fronton du Tribunal de Grande Instance, ancien Palais du Conseil Souverain qui remplaça le Wagkeller.

Dans son article3: "Une société et une auberge de notables sous l'ancien régime", Francis Lichtlé mentionne une autre origine possible du nom Wagkeller, proposée par Lucien Sittler. Wagkeller viendrait de Watkelre (Wat=Tuch=drap) qui signifierait plutôt la cave où étaient entreposés les draps. La première halle aux draps est effectivement mentionnée dès 1226, sur la place du Marché, actuelle place du Marché-aux-Fruits, devant le Palais du Conseil Souverain.
Le Wagkeller était à la fois une société , un cercle de notables de la ville et une auberge, lieu de réunions et de festivités mais aussi lieu où séjournaient les hôtes de passage, princes, ecclésiastiques... Ainsi "en route pour Strasbourg Louis XIV s'arrête à Colmar le 21 octobre 1681 et loge au Wagkeller..." Il y reviendra en 1682 et 1683.

Descriptif architectural

L'ensemble architectural était complexe avec des acquisitions successives sur la propriété du couvent des Augustins. Il a été reconstruit en 1532, transformé avec extension en 1769/71.1 L'édifice disparut presque entièrement lors de la construction du palais du Conseil Souverain en 1769. Ce qui subsiste ne permet pas de mesurer l'importance du bâtiment. Les Archives conservent des dessins du Wagkeller antérieurs aux remaniements du XVIIIe siècle.La façade qui subsiste derrière le Tribunal de Grande Instance est visible depuis le square Pfeffel. "Elle est entièrement subdivisée en panneaux rectangulaires par des corniches et des pilastres (sur ceux de l'étage, médaillons à têtes humaines)."4

Au Musée Unterlinden, dans la salle du Trésor des Trois Epis, se trouve une cheminée provenant du Wagkeller., datée de 1536

Wagkeller, vues anciennes



Ancien Palais du Conseil Souverain d'Alsace

Date 1769 à 1771
Architecte Jean-Baptiste Alexandre Chassain
Blaise de Rungs

Historique de la construction

"Réalisé par les architectes Chassain et de Rungs, de 1754 à 1771, dans un élégant style classique, cet édifice fut le siège du Conseil Souverain d’Alsace, installé à Colmar en 1698."5

Plusieurs sources indiquent que la construction a été réalisée entre 1769 et 17716 7 8.

"Le Conseil Souverain était à la fois une cour supérieure de justice et un parlement provincial. Son implantation fonde la tradition administrative de Colmar qui deviendra par la suite chef-lieu du département du Haut-Rhin (1790) et siège de la préfecture (1800). Elle fait également de Colmar la capitale judiciaire de l’Alsace. Plus de deux siècles plus tard, Colmar est toujours le siège de la Cour d’Appel des deux départements du Rhin."5

"En son temps, le Conseil Souverain avait insufflé à Colmar un esprit français. La ville sut, bien avant d’autres cités régionales, faire la synthèse entre la culture germanique et la culture française. C’est à partir de notre ville qu’alors se construisit l’unité d’une province quand, en même temps, à Versailles, la monarchie française bâtit l’unité du pays."5.

Le Palais du Conseil Souverain a été inauguré le 11 novembre 1771.9

Ancienne cour d’appel au XIXe siècle, le palais du conseil souverain est actuellement occupé par un Tribunal de Grande Instance.

Descriptif architectural

Le bâtiment a été construit en grès rose et briques crépissées. Il présente un perron de quatre degrés, un rez-de-chaussée et un étage-carré. Les fenêtres sont en segment d'arc, hormis celles du rez-de-chaussée, de chaque côté de la porte principale.

Le corps central, légèrement saillant, présente un fronton triangulaire avec les trois fleurs de lys, emblème royal. Il est surmonté d'une allégorie de la Justice. Cette statue est la réplique de la Justice de 1585 signé Nicolas Börlin de Rorschach, statue qui était présente sur la façade à pignon du Wagkeller.

Les avant-corps latéraux sont surmontés de frontons cintrés et offrent une autre porte d'entrée.

A l'étage, les allèges des fenêtres s'ornent de guirlandes. Les fenêtres sont décorées de cartouches rocaille10.

Façade principale (Grand'rue)

Façade principale (Grand'rue) — Détails

Tribunal de Grande Instance

L'ancien Palais du Conseil Souverain accueille actuellement le Tribunal de Grande Instance de Colmar. Particularité pour les départements Alsace et Moselle: il n’existe pas de tribunaux de commerce. La juridiction commerciale est rattachée aux tribunaux de grande instance.

Barreau de Colmar:
- Cour d'Appel: 9 avenue Poincaré
- Tribunal de Grande Instance: Place du Marché aux Fruits/ 58 Grand'Rue
- Tribunal d'Instance: 10 rue des Augustins
- Cour d'Assises: rue Berthe Molly/ 3 Impasse Hoffmeister.

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques7

Date 16/10/1930

L'ancien palais du Conseil Souverain d'Alsace, à l'exception des parties classées, a été inscrit sur la liste supplémentaire des MH par arrêté du 16 octobre 1930.

"Façades et toitures, ainsi que les deux chapelles médiévales superposées."

Classé Monument Historique7

Date 20/11/1998

Inscrit sur la liste supplémentaire en 1930, l'ancien palais a été classé Monument Historique par arrêté du 20/11/1998.

"Eléments protégés MH: vestibule, chapelle, décor intérieur."

Source

- Topographie du Vieux Colmar , pages 189 à 191

Références

  1. a b c et d Topographie du Vieux Colmar (Livre) pages 185 à 189
  2. a et b cartel informatif apposé au musée Unterlinden près de la cheminée du Wagkeller, lu le 27/03/2022
  3. https://journals.openedition.org/alsace/1267 [archive]
  4. Connaître Colmar (Livre), page 38
  5. a b et c Agenda 2006 de la ville de Colmar (Livre), p.105, téléchargeable [archive] consulté le 13/02/2016
  6. Recht, Braeuner et Schmitt, "Connaître Colmar" , éd. Alsatia, 1978, page 37
  7. a b et c Mérimée (site internet) Fiche Mérimée PA00085404 [archive]
  8. https://www.alsace-histoire.org/netdba/chassain-jean-baptiste-alexandre/ [archive] , consulté le 26/11/2019
  9. DNA du 11/11/2016, "quelques 11 novembre"
  10. [http://www.crdp-strasbourg.fr/data/albums/idf_pouvoir_royal/index.php?img=1&parent=3 [archive] site CANOPE, Académie de Strasbourg], consulté le 13/02/16, fiche sur le Palais du Conseil Souverain

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jocelyne

57 months ago
Score 0
Merci Wilfred pour l'oeil attentif sur les dates. J'ai noté celles de l'Agenda 2006 de la ville de Colmar. Je vais regarder les dates mentionnées par Auguste Scherlen.

Wilfred HELMLINGER

57 months ago
Score 0

A noter que l'architecte colmarien Blaise de Rungs était originaire du Canton des Grisons, en Suisse (né le 12 avril 1705 à Tersnaus, et décédé le 22 mai 1784 à Colmar), si l'on en croit les recherches de Thérèse Deguent, sur Geneanet :

https://gw.g...p;pz=therese [archive]

Wilfred HELMLINGER

57 months ago
Score 0
Très belle fiche richement documentée ! La durée de construction de 1754 à 1771 n'est-elle cependant pas un peu longue ? L'ouvrage "Connaître Colmar" donne les dates 1769/71 (Recht, Braeuner et Schmitt, éd. Alsatia, 1978, page 37).