Loading...

7 Allée Spach (Strasbourg)

From Archi-Wiki

7 Allée Spach

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1887 à 1888
Architecte Auguste Schoop
Gottfried Mayer
Structure Immeuble

Date de extension 1892
Entrepreneur Wilhelm Jerschke
Structure Maison

Date de transformation 1921
Structure Immeuble

Date de transformation 1926
Architecte Adolphe Wolff
Paul Riegert

Date de transformation 1934
Architecte Adolphe Wolff
Paul Riegert
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1887 à 1888
Architecte Auguste Schoop
Gottfried Mayer

Belle maison de maître de la fin du 19e siècle qui est l'oeuvre du cabinet d'architectes-entrepreneurs Aug. Schoop et G. Mayer (Metzgergiessen, n°39 ), qui la construisent pour Mr. Schnitzler, directeur d'une grande maison d'asssurances (Versicherungsgesellschaft Alsatia), située n° 2 quai Saint-Thomas. L'autorisation de construire (Bauschein) date du 22.8.1887. Mais en septembre 1888, alors que la maison est déjà achevée, puisqu'on y installe le gaz, il y a un changement de propriétaire. Le nouvel acquéreur s'appelle Georg Kaibel.

Philologue, né à Lubeck en 1849, Georg Kaibel fut professeur d'université à Breslau (1979), Rostock (1881) et Graifswald (1883), avant d'être nommé en 1886 à Strasbourg, où il fut directeur de l'Institut des antiquités grecques et latines. En 1890 il sera doyen de la Faculté. Et en 1897 il quittera Strasbourg pour Göttingen, où il décédera en 1901, après avoir laissé une oeuvre considérable dans le domaine des études des inscriptions grecques, de l'épigraphie, de la seconde sophistique et de la comédie grecques (Bernard Vogler).

Concernant l'allée Spach, le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg (2002, page 206) évoque ses "maisons éclectiques relativement modestes". Le n° 7 constitue en quelque sorte l'exception qui confirme la règle.

On notera sur le plan de situation ci-dessous qu'à cette époque la rue Boudhors, avant de s'appeler "Petite rue Spach", s'appelait, au moins officieusement "Petite rue Sommer" (Sommergässchen) sans doute du nom d'un propriétaire des terrains du secteur. Précisons que ce détail n'est pas mentionné par le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg (2002).

Extension2

Date 1892
Entrepreneur Wilhelm Jerschke

En 1892, construction d'une annexe ou plutôt d'un agrandissement pour le professeur Kaibel, par l'architecte W. Jerschke. L'autorisation de construire date du 15.3.1892.

Le dessin de l'architecte Jerschke donnera une petite idée de ces travaux.

Nous proposons également ici un courrier plus tardif (1905) de l'architecte Hermann Schlicht, qui est un proche voisin et qui concerne, semble-t-il, des questions de canalisation. Ce courrier donne des indications complémentaires sur cet architecte, qui a construit presque tous les bâtiments de cette allée Spach.

Transformation3

Date 1921

En 1921, a lieu un prolongement de la clôture (Verlängerung der Einfriedigung) pour Ernest Sigismund, qui est donc le nouveau résident. L'architecte sollicité est G. Schneider. L'autorisation date du 21.5.1921. La mention de cet événement a surtout pour objet un joli dessin en couleur contenu dans le dossier !

Transformation4

Date 1926
Architecte Adolphe Wolff
Paul Riegert

En 1926, nouvelle transformation et aménagement de la villa, à l'arrière de la maison, qui appartient désormais à Mr Weber, avocat. Les architectes sollicités sont Riegert et Wolff. Nous proposons les différents dessins et plans contenus dans le dossier.

Transformation

Date 1934
Architecte Adolphe Wolff
Paul Riegert

En 1934, l'avocat Gustave Weber demande l'autorisation de construire pour la transformation et l'aménagement d'une salle de bain formant bow-window à la façade vers le jardin de sa villa. Les architectes sont Riegert et Wolff. L'entrepreneur est Fernand Peter. L'autorisation est donnée le 15.3.1934. Les travaux sont achevés au 15.6.1934.


Références

Sources

Bernard Vogler, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 19, page 1865

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Aw2mw bot

47 months ago
Score 0
Après ces éclaircissements, une question subsiste néanmoins: l'oriel situé à l'arrière de la maison que l'on peut voir de nos jours n'est pas encore présent sur les plans de la transformation de 1926, quand a-t-il été rajouté?

Aw2mw bot

47 months ago
Score 0

Il me semble qu’une extension a dû être réalisée à l'arrière de la maison, car en regardant sur une vue aérienne de Google Maps ou sur Bing Cartes, on remarque que la surface de la maison est bien plus grande que sur les plans.

Avec Google Street View [archive], on peut voir en se plaçant dans la rue Boudhors que la maison possède un oriel et une terrasse au premier étage, à l'arrière.