Loading...

4b Rue de la Mittelau (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4b Rue de la Mittelau (Strasbourg)

Image principale
"b" can not be assigned to a declared number type with value 4.
"b" can not be assigned to a declared number type with value 4.
Chargement de la carte...

Date de construction 1899 à 1900
Architecte Georges Diebold
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1899 à 1900
Architecte Georges Diebold


Maison 1900 qui est à peine visible aujourd’hui, car envahie par la végétation, ce qui signale au minimum qu’elle n’est sans doute plus habitée.

Son profil était courant à l’époque, avec son pignon central surmonté d’une girouette et ses deux petites lucarnes, comme on peut le découvrir sur le dessin ci-dessous.

Il est cependant étonnant que les arcs de décharges et l’oculus en pierres apparentes, tels qu’il apparaissent encore aujourd’hui au-dessus de la végétation, ne soient pas prévus dans le dessin de la façade. Mais la raison de ce fait n’est pas connue.

Son maître d’œuvre et maître d’ouvrage était l’entrepreneur de construction (Bauunternehmer) Georges Diebold, propriétaire du vaste terrain situé au cœur de la Robertsau (comme le dit bien le nom « Mittelau », on est au milieu du domaine / ou du pré (« Au » = pré), de Ruprecht / ou Robert).

L’autorisation de construire est accordée le 24 mai 1899 et les travaux sont achevés au 20 mars 1900.

En même temps qu’il construit une maison, Georges Diebold construit également des ateliers, une remise et une écurie.

(Ich beabsichtige auf meinem am Planweg zu Ruprechtsau gelegenen Eigenthum ein ebenwerdiges Wohnhaus mit Werkstätte, Schuppen und Stall zu erbauen und bitte um die baupolizeiliche Genehmigung, etc…).

Petite précision : l’entrepreneur signale que sa propriété se situe rue du Plan (Planweg), à l’angle de laquelle se trouvent justement le terrain et la maison.

Les annuaires de Strasbourg permettent de constater que vers 1908 Georges Diebold est nommé « Bauaufseher » (ce qui peut correspondre à « inspecteur des travaux » ou « surveillant de chantier »), et qu’il habite dorénavant rue Saint-Fiacre.

C’est ce que confirme d’ailleurs le dossier puisque le domaine situé 4b, rue de la Mittelau a été alors acquis par Albert Bögle, « Maschinb.Werkstätt. », une sorte de fabricant, jusque là installé dans la rue principale (aujourd’hui rue Boecklin).

Celui-ci commande d’ailleurs un an plus tard aux architectes Falk et Wolf la construction d’ateliers de serrureries (Schlosserwerkstätte), qui obtiennent l’autorisation de construire le 29 janvier 1909. On peut dire qu’on ne craignait pas à cette date d’’ « industrialiser » la Robertsau . Est-ce pour cette raison ou une autre dont on ignore tout, mais il semble bien que ces travaux n’aient jamais été effectués, ni même été commencés.

On peut encore dire que par la suite, vers 1955, un nouveau propriétaire, domicilié rue Charles de Foucauld, fait construire un garage à 4 box sur le terrain. Puis, une dizaine d’années plus tard, le même demande à ériger une maison. Mais il lui est répondu que cela nécessiterait la démolition du n° 4b…

Or, on est alors en 1967, et le dossier consulté est clôturé cette année là. On ne saura donc pas la suite, mais cela montre que la question concernant l’avenir de cette maison n’était déjà plus pleinement assurée…

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.