Loading...

Adresse:4 rue Ehrmann (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 rue Ehrmann

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1881
Architecte Jacques Klein (fils)
Emile Klein
Structure Maison

Date de extension 1909
Architecte Albert Nadler

Date de rénovation 2009
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1881
Architecte Jacques Klein (fils)
Emile Klein

Très belle villa construite en 1881 comme l’indique la date gravée sur le linteau de la porte d’entrée. Mais le dossier de la Police du Bâtiment ne s’ouvrant qu’en 1884, on en est réduit à des hypothèses concernant les maîtres d’oeuvre et le maître d’ouvrage.

Le document qui ouvre le dossier date du 14 novembre 1884 et constitue une demande d’autorisation des architectes-entrepreneurs Jacques et Emile Klein, situés 9, rue Fritz et fils de l’entrepreneur Jacques Klein (père), afin d’effectuer ce qui semble être des travaux de canalisation pour la maison appartenant à Monsieur Burguburu.

Concernant les maîtres d’œuvre évoqués ci-dessus, on considérera qu’il s’agit donc probablement des frères Jacques et Emile Klein ou tout au plus de leur père Jacques Klein. On comprendrait mal en effet pourquoi le maître d’œuvre initial aurait délaissé le commanditaire pour lequel il aurait concu l’ouvrage et aurait confié à un autre maître d’œuvre le " service après vente ". Mais on répétera qu'il ne s'agit cependant que d'une hypothèse, qui reste à confirmer.

Concernant le commanditaire, les annuaires d’adresses et l’Etat civil numérisé du Bas-Rhin rendent bien des services : on peut en effet établir que le commanditaire est Henri Rodolphe Burguburu, juge d’instruction (Landgerichtsrath ), né en 1835 à Strasbourg, place Gutenberg (à l’époque le n° 5, place du Marché aux Herbes), fils de Pierre Sébastien Clotilde Burguburu, propriétaire et Anne Marie Marne.

On constate donc que tous les partenaires hypothétiques ou réels sont français de souche, et on ne s’étonnera donc pas que la villa soit plus d'inspiration française que germanique.

En 1896, Henri Rodolphe Burguburu décède dans sa maison 4, rue Ehrmann. Le décès est déclaré par son fils, le docteur en médecine Pierre Burguburu. Or, celui-ci est un médecin, animateur social et homme politique connu, auquel le Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 5 consacre une notice, page 426, sous la plume de Christian Baechler.2

Sans vouloir s’étendre ici, on peut mentionner que Pierre Burguburu (1869-1933) fit ses études médecine à Strasbourg et Wurtzbourg, puis s’installa à Strasbourg, sans doute au n° 4, rue Ehrmann. Il fut membre de nombreuses associations catholiques de bienfaisance, vice-président de Caritas de 1897 à 1933, etc… Il fut choisi en 1903 pour présider le premier parti catholique alsacien-lorrain. En 1910, lors des élections au Landesausschuss, il fut battu et cessa en 1913 toute activité politique. Il fut nommé la même année « Medizinalrat für Gewerbe und Hygiene ». Il se consacra alors aux associations de bienfaisance, contribua au développemment des jardins ouvriers, dont il présida la fédération alsacienne de 1921 à 1927. Il mourut à Strasbourg en 1933.

C'est Pierre Burguburu, évoqué ci-dessus et propriétaire de la maison, qui organisa au n° 4, rue Ehrmann une maternité privée appelée « Le Berceau ».

La maison a été ensuite divisée en plusieurs appartements, mais vue de l’extérieur la villa a conservé son cachet initial. Pour finir, on notera que chaque imposte de fenêtre possède un très joli haut relief décoratif, et on remarquera aussi les très jolies ferronneries du balcon du 1er étage et de la grille d'extérieur.

Extension1

Date 1909
Architecte Albert Nadler

En 1909, le docteur Pierre Burguburu sollicite l’architecte Albert Nadler, situé à l’époque 27, rue des Juifs, pour la construction d’une extension à l’arrière de sa villa monofamille. Les travaux sont complètement achevés au 11.10.1909.

On notera que le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg (éd. 2002 , page 164) attribue par erreur la construction de cette villa en 1881 à Albert Nadler (qui, étant né en 1863, ne pouvait évidemment pas s’en charger !). Mais on devine ici comment est née cette confusion.

Clinique "Le Berceau"

Date 1938

Autrefois à cette adresse ,"Clinique privée d'accouchement et de maladies de femmes" : cette clinique a existé à partir de 19383

Une publicité apparaît dans l'annuaire de 1939.

Rénovation

Date 2009

La toiture a été entièrement rénovée dans les règles de l'art, de même que la façade.

La toiture avec ses lucarnes qui se détachent légèrement et son toit "brisé" sont typiques des toitures à la Mansart que l'on retrouve dans les constructions classiques.

La villa est donc plus d'inspiration française que germanique.

Références

  1. a et b Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 776W154
  2. Christian Baechler, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 5 page 426 : http://www.alsace-histoire.org/fr/notices-netdba/burguburu-henri-joseph-pierre.html [archive], consulté le 02/01/2018
  3. première apparition à cette adresse dans l'annuaire des adresses de 1938