Loading...

2 rue des Fleurs (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2 rue des Fleurs (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1686
Structure Maison
Courant architectural alsacien (colombage)

Inscription à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques 26/3/1986
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1686

Maison à pans de bois avec un toit en demi-croupe construite en 1686 à la Robertsau, près de la rue de la Carpe Haute, par un dénommé Hans Hahn.

Un cartouche sur le poteau cornier gauche signale la date de construction et le nom du propriétaire. On peut lire aussi une inscription au pignon en croupe : " Alles schoene unseren Alten sollen wir in Ehre halten" (Toutes les beautés transmises par nos ancêtres doivent être respectées).

En rapport avec le patronyme de son premier propriétaire, on notera qu'à la fin du XIXe siècle, lors de la constitution du dossier de la Police du bâtiment (1887), la rue des Fleurs s'appelait encore "Hahnengasse". Quelques petits sondages dans l'Etat civil de Strasbourg permettent par ailleurs de confirmer la présence de familles Hahn à la Robertsau, au "quartier bleu" jusqu'à la fin du XIX ème siècle, et dans l'annuaire téléphonique on vérifie encore aujourd'hui une occurence de ce patronyme dans le quartier.

Un journaliste des DNA, qui connaît bien la Robertsau, écrivait en 1981 : "L'inventaire du patrimoine architectural de la Robertsau lié aux jardiniers se révèle particulièrement riche. Le n° 2 de la rue des Fleurs - s'Muller's Huss -, construit en 1686 par Hans Hahn, a ainsi, par exemple, abrité des générations de maraîchers. Ses façades à colombage apparent et sa toiture en pignon sont remarquables"2.

On notera que cette maison, remarquée pour son ancienneté, se situe aujourd'hui à peine à quelques dizaines de mètres de la nouvelle station du tramway.

On signalera enfin qu'une grange, dont la date de construction est inconnue, bordait la maison jusqu'à une période récente.

Information 3

Date 26/3/1986

On apprend grâce au Dictionnaire des monuments historiques d'Alsace que l'inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques a eu lieu en date du 26 mars 1986, pour la maison : façades et toitures.

On partagera également l'essentiel des explications accompagnant ce renseignement : "A l'époque de sa protection, cette ferme était considérée comme la plus ancienne exploitation maraîchère du faubourg de la Robertsau encore en activité. C'est à ce titre d'unicum qu'elle a été prise en considération dans un quartier en pleine mutation résidentielle. Somme toute d'une extrême modestie rapportée à la production urbaine contemporaine, la maison d'habitation à pignon sur rue et toit en demi-croupe comporte un étage unique en encorbellement. Les fenêtres de ce niveau montrent des allèges au décor rudimentaire : chaises curules (gauche) et losange (droite)".

L'ouvrage précise enfin que dans un cartouche est lisible la date de la construction et le nom du propriétaire.

Démolition ou démontage de la grange

Date Fin 2019 ou début 2020

C'est sans doute au cours de l'année 2019 ou au début de l'année 2020 qu'a eu lieu la démolition ou le démontage de la grange. Une photo sur Google Maps datant d'environ avril 2019 montre en tous les cas qu'elle était encore en place à cette date.

Suite à la disparition de ce bâtiment, et avant que le futur Consulat de Chine ne soit construit rue de la Carpe Haute et n'occulte définitivement cette perspective, la façade arrière de la maison séculaire est de ce fait visible depuis cette rue.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 801W267
  2. Jean-Jacques Blaesius, DNA 9.9.1981
  3. Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner Dictionnaire des Monuments Historiques d'Alsace (Livre), page 515

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.