Loading...

2 rue Principale (Erckartswiller)

From Archi-Wiki

2 rue Principale

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1818
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1818

Maison avec corps de ferme construite en 1818 pour le couple Philippe Kern et Sophie Mugler. On notera que la maison comporte des colombages, sauf au rez-de-chaussée, où l’on trouve des décors peints au-dessus et en-dessous des encadrements des fenêtres (sans savoir s’ils sont une initiative prise lors d’une rénovation de la maison ou s’ils ont reproduit des motifs d’origine).

On remarquera également l’entrée, particulièrement intéressante, avec un entablement curviligne, surmontant encore un motif peint, ainsi qu’une clé sur le linteau de la porte portant la date 1818, avec une jolie tête sculptée dans l’imposte, ainsi que les noms du couple ayant fait construire la maison (il n’est pas sûr, là non plus, que la tête sculptée soit d’origine).

Philippe Kern (1786-1848) était cultivateur à Erckartswiller (d’où le corps de ferme), fils de Adam Kern, cultivateur et de Catherine Elisabeth Kern, de Erckartswiller. Un arbre généalogique sur Généanet nous informe que cette famille est venue de Reutigen à Erckartswiller vers 1660 (Reutigen est situé dans le canton de Berne, en Suisse, où cette famille s’appelait Kernen). Philippe Kern a épousé le 7 mai 1807 à Erckartswiller Sophie Mugler (1784-1874), qui était fille de Philippe Mugler, charron et cultivateur à Waldhambach.

Il n’est pas inintéressant de préciser que le musicien, publiciste et pédagogue Georges Kern (1820-1898) est fils de ce couple et donc sans aucun doute né dans cette maison. On sait qu’il a œuvré à Colmar, où il a donné son nom à une superbe maison de la Renaissance, située au n° [http://www.archi-wiki.org/adresse-1_rue_du_conseil_souverain_colmar-11084.html?check=1&archiIdAdresse=11084&archiAffichage=adresseDetail&archiIdEvenementGroupeAdresse=32754&debut= [archive]

1, rue du Conseil Souverain], à Colmar.

Sa maison natale à Erckartswiller a par ailleurs été remarquée par les auteurs de l’ouvrage sur le Patrimoine des communes du Bas-Rhin. On y apprend qu'elle reprend la structure traditionnelle à trois travées - habitation, étable, grange – et quatre niveaux -cave, rez-de-chaussée, étage et grenier.

Toujours selon cette source, l’appentis en bois (que nous avons appelé corps de ferme) le Schopp, est un élément caractéristique de la région de plateaux de l’Alsace Bossue. Cette tradition aurait été introduite par les immigrants suisses. Sous le Schopp, qui couvre l’accès à la grange et à l’étable, sont entreposés le bois de chauffage et les outils .

Sources et liens externes :

- Le Parimoine des Communes du Bas-Rhin, éd. Flohic, 1999, page 940.

- Arbre généalogique de Georges Kern [archive], sur Geneanet, consulté le 20/06/2017.

- Notice concernant Georges Kern, de Colmar, par Jean Happel, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 20, pages 1934 et 1935.

- site : Colmar, la mémoire des pierres : Georges Kern, le musicien [archive], consulté le 20/06/2017.

Références

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.