Loading...

156 route des Romains (Strasbourg)

From Archi-Wiki

156 route des Romains (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1938
Architecte Tim Helmlinger
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1938
Architecte Tim Helmlinger

Immeuble de rapport d'architecture moderne, typique des années 30, à l'angle de la Petite rue des Chartreux.

Sa façade présente des lignes horizontales marquées et un jeu de volumétrie remarquable. Elle comprend par ailleurs un oriel d'angle, tel un cylindre suspendu2.

L'immeuble comporte des logements de trois pièces, cuisine, sdb, wc.

Historique

L'auteur des plans et responsable du projet était l'architecte D.P.L.G. Tim Helmlinger, qui a également supervisé le projet de la construction contiguë du n° 154.

On était en 1938, et l'architecte a vécu cette année là, le déménagement de son bureau du n° 7, rue de Berne au n° 7, place d'Austerlitz.

L'entrepreneur était Léon Hoffmann, 10 rue Massenet. Le commanditaire, propriétaire du terrain, était, pour les deux adresses, Jean Muller, un négociant, dont les bureaux se trouvaient au n° 22 rue du 22 Novembre à Strasbourg et le domicile privé "Villa Anne" à Wolfisheim.

L'autorisation de construire date du 30.3.1938. L'inspection du 15.9.1938 sert de réception finale. Le permis d'occuper est établi le 2.11.1938. L'acquéreur de l'immeuble a entre-temps vendu son bien dès la fin de l'année 1938 à un particulier, propriétaire à Wingen-sur-Moder. A la lecture du dossier, il semble qu'un ravalement de la façade ait eu lieu vers 1970.

Description

Une étude récente décrit ainsi les deux immeubles n° 154 et 156 de la route des Romains :

« Le numéro 156 occupe une parcelle en angle tandis que le numéro 154 lui est mitoyen, leur soubassement, leurs étages et leur toiture se raccordent parfaitement. En plus de leur élévation identique, les formes et les motifs utilisés pour chacun des édifices entrent en écho.

L’immeuble 154, route des Romains se compose d’un rez-de-chaussée composé d’une porte latérale, d’une vitrine et de deux piles cannelées complètement engagées dans le corps du bâtiment. Les deux étages comportent trois travées, deux bow-windows à trois pans occupent les travées latérales tandis que celle du centre est aménagée avec deux balcons. Le dernier étage mansardé et en retrait dégage une grande terrasse et se termine par un fronton curviligne.

Le n° 156 disposé en angle présente un soubassement sans vitrine mais avec une porte et de nombreuses fenêtres encadrées par les mêmes motifs de piles cannelées que son voisin. Sous chacune des cinq fenêtres du rez-de-chaussée se trouve un panneau mouluré légèrement en relief. Les deux étages se déploient de part et d’autre d’une simili-rotonde d’angle qui poursuit sa course jusqu’au-dessus du toit. Autour d’elle, deux travées sont occupées par des balcons en demi-cercle tandis que la dernière travée accueille un bow-window à trois pans. Les mansardes sont prolongées par deux balcons et surmontées de frontons curvilignes.

L’immeuble d’angle propose davantage de courbes et de fluidité, mais force est de constater que les deux édifices présentent de nombreux points communs.(…) L’effet sculptural qui se dégage du duo d’immeubles trouve l’une de ses sources dans cette répétition de formes et de motifs mais elle provient aussi du rythme binaire qui scande les deux constructions selon un schéma qui alterne une travée pleine (bow-window) et une travée creuse (balcon) (…)

L’effet sculptural déjà procuré par les courbes et l’alternance des travées est renforcé par la saillie des étages par rapport au rez-de-chaussée, visuellement en retrait. Comme pour les immeubles-paquebots, ce décollement du sol rend la construction flottante mais accentue aussi les volumes de la partie supérieure et des ressauts » 3.

Ravalement de façade

Date 11/2013

Vue de l'immeuble après ravalement

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 885W355
  2. Guide à la découverte du quartier de Koenigshoffen, Strasbourg Eurométropole, CUS, juin 2012, notice n° 38 : https://www.strasbourg.eu/documents/976405/1163507/0/ec23a73b-d446-6ffb-bd8d-415061fb72ca [archive], consulté le 23/04/2020
  3. La production architecturale de Tim Helmlinger dans les années 1930 à Strasbourg, pages 82 à 86, Amandine Clodi, mémoire de Master 2 d’Histoire de l’art, de l’architecture et du patrimoine, réalisé sous la direction d’Hervé Doucet, Université de Strasbourg, septembre 2015