Loading...

99 Route du Polygone (Strasbourg)

From Archi-Wiki

99 Route du Polygone

Image principale



Chargement de la carte...

Date de démolition 6/9/1943
Structure Immeuble

Date de démolition 1943

Date de construction 1949 à 1950
Architecte Auguste Haentzler (fils)
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Démolition1

Date 6/9/1943

Dessin du petit immeuble à deux niveaux qui occupait la place, jusqu'à sa démolition lors des bombardements du 6 septembre 1943.

Il provient d'une vue artistique de l'angle des rue de Rathsamhausen et route du Polygone due à l'architecte DPLG Auguste Haentzler, et contenue dans le dossier du n° 97, route du Polygone.

Démolition

Date 1943

Démolition lors du bombardement de 1943.

Construction2

Date 1949 à 1950
Architecte Auguste Haentzler (fils)

Immeuble d’habitation et de commerces construit en 1949-1950 à la place d’un petit immeuble à deux niveaux, qui avait été complètement détruit par les bombardements aériens du 6 septembre 1943.

Le maître d’œuvre est Auguste Haentzler, architecte DPLG, situé 6, rue du Tabac, au Neudorf.

Le maître d’ouvrage est Jeanne Fliegans, veuve d’Albert Fliegans, qui étaient domiciliés 12, rue Simonis, et qui géraient un commerce de fruits, légumes et pommes de terre en gros. Il ressort du dossier qu'ils étaient déjà propriétaires du précédent immeuble, démoli en 1943.

L’autorisation de construire est accordée le 26.7.1949. La construction est achevée au 21.12.1950.

Le n°97 route du Polygone a été conçu par le même architecte, mais en collaboration avec son père.

Au fils des ans on trouve au rez-de-chaussée un commerce de « Laines-Bonneterie », tenu par Marie Koertje. Lors de sa demande d’autorisation pour une enseigne, elle précise que « ce store y était déjà avant le bombardement ».

Vers la même période, on trouve un "Atelier de réparations Radio Theiss ".

L’enseigne « Parfumerie Yves Rocher » est présente dès 1977.

Les « Cafés Henri » sont présents dans l’immeuble depuis 1982. En effet, le 27.4.1982, le maître d’ouvrage, Mr Steiner, sollicite l’architecte–décorateur Philippe Litzelmann, situé 1, rue Ohmacht, pour installer la boutique.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Aw2mw bot

59 months ago
Score 0
Les dégâts de guerre du n°99 et du côté pair de la rue Eugénie furent estimés pour l'association syndicale de reconstruction en 1949 par Auguste Haentzler (fils).