Loading...

8 rue Jean-Mentelin (Strasbourg)

From Archi-Wiki

8 rue Jean-Mentelin

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1953 à 1954
Entrepreneur Ernest Jockers
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1953 à 1954
Entrepreneur Ernest Jockers

Maison ayant pignon sur rue, décorée d'un bas-relief avec l'inscription "E.J. 1954", sans doute les initiales du maître d'oeuvre et l'année de construction. On aperçoit aussi des inscriptions en bas à droite qui indiquent peut-être le nom du sculpteur.

Description du bas relief

Le bas-relief représente un soldat (gladiateur ?) avec à sa gauche probablement une pelle et une locomotive de face avec des panaches de fumée. Sur sa droite est représentée une tête humaine avec la bouche et les yeux grands ouverts, sur un corps de poisson. Nous ignorons, pour l'instant, la signification de cette scène allégorique.

Pour le reste, on concèdera que le dossier est complexe, car il y est question non seulement de la maison d'habitation, mais de plusieurs bâtiments d'entreprise, et nous n'avons pas observé les lieux.

En se limitant à la maison d’habitation, la consultation du dossier renseigne cependant sur la date du permis de construire accordé le 14.5.1953 avec un avenant du 1.10.1953, et confirme que le maître d’œuvre et maître d’ouvrage est bien l’entrepreneur Ernest Jockers, situé 36, rue des Petites Fermes, à Strasbourg Koenigshoffen. Les travaux sont achevés au 4.6.1954. Un plan de situation daté du 11.3.1953 permet de visualiser le domaine et d’autres projets, en dehors de la maison d’habitation.

Information 2

Date 1986

En 1986 les divers bâtiments industriels ont fait l’objet de photographies conservées dans le dossier. Bien que cela soit sous forme de médiocres photocopies de photos, elles n’en présentent pas moins un intérêt, car elles donnent la mesure de l’ampleur du chantier de l’entrepreneur de construction qu’était Ernest Jockers.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


MARIE

27 months ago
Score 0

Concernant le bas-relief : Il représente des attributs du génie militaire. L'armure et le casque (légion romaine) sont sur l'écusson des bérets portés par tous les sapeurs. La pelle et l'ancre sont des spécialités des constructeurs de ponts, et certainement le poisson, le chemin de fer est également un spécialité du génie. Reste l'aile en arrière plan, peut- être pour le génie de l'air. Je ne pense pas qu'il existait un régiment avec toutes ces attributs sur son insigne. A vérifier.

Pour avoir connu, M. Jockers était ancien officier du génie, il avait la certification pour l'utilisation des explosifs qu'il utilisait dans son entreprise pour les démolitions (anciennes cheminées d'usine, gros ouvrages en béton, etc..)

Wilfred HELMLINGER

46 months ago
Score 0
Réponse concernant les initiales E.J. = Ernest Jockers, entrepreneur, dont la petite bio pourra être un peu complétée par la suite. La consultation du dossier ne permet cependant pas d'affirmer s'il est également l'auteur de la sculpture, même si je pencherai pour une réponse positive.

Fabien Romary

46 months ago
Score 0

Merci à tous les 2 pour vos observations, j'ai déjà mis à jour quelques éléments que je n'avais pas vu. Derrière le poisson pour ma part je vois plutôt une ancre.

Pour le nom du sculpteur j'arrive à lire E.J... mais après ?

Un autre bas relief de la même période se trouve sur le bâtiment de l'INSA mais ce n'est visiblement pas le même sculpteur.

Roland burckel

46 months ago
Score 0

D'après moi, ce n'est pas une tête humaine mais une tête de poisson avec son corps à l'arrière.

On peut aussi remarquer à droite, l'outil de jardinier (outil à sarcler?) derrière le corps de poisson.

Wilfred HELMLINGER

46 months ago
Score 0
Une piste : le dossier de l'immeuble s'ouvre en 1953 et mentionne une entreprise de construction. Plutôt qu'un glaive, je vois en effet une pelle. Et à côté on devine une locomotive à vapeur, dégageant des panaches de fumée ? Mélange de Fernand Léger (qu'on pense à sa série des Constructeurs, 1950-1951) et de mythologie grecque ?