Loading...

Adresse:8 Rue Sébastien Érard (Strasbourg)

From Archi-Wiki

8 Rue Sébastien Érard (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1953 à 1955
Architecte Albert Sensfelder
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1953 à 1955
Architecte Albert Sensfelder

Belle maison individuelle construite au milieu des années 50, mais qui évoque encore fortement le style des années 30.

C’est en particulier le bel avant-corps arrondi latéral aux grandes baies, surmonté d’un balcon, qui évoque cette architecture.

Un bandeau en pierre court au milieu de la façade, ainsi que deux bandeaux au niveau du balcon.

Mais le garage donnant sur la rue prouve que la voiture individuelle s’est déjà banalisée et que la date de construction est plus tardive que les années 30. D'ailleurs, les premières maisons construites dans cette rue datent de 1953.

Le maître d’œuvre est l’architecte Albert Sensfelder, qui a construit au moins deux autres maisons dans un style semblable à Strasbourg, à savoir les n° 13, rue Schubert et n° 2, rue Flach.

Le maître d’ouvrage est l’artiste peintre et professeur de dessin Robert Warter2, domicilié jusque là au n° 21, rue du Général Offenstein.

L’arrêté portant permis de construire date du 24 octobre 1953. La réception finale a lieu le 25 février 1955.

On précisera que, selon les plans du projet d’Albert Sensfelder, un atelier d’artiste était aménagé au premier étage, à l'arrière de la maison.

En 1967 a lieu l’aménagement d’une lucarne et de deux châssis vitrés, par les mêmes partenaires, mais ces travaux concernent la façade postérieure.

Concernant le commanditaire et premier propriétaire de la maison, on peut ajouter que l’artiste peintre Robert Warter (1914-2004) avait bénéficié d’une triple formation à l’Ecole des Arts décoratifs de Strasbourg, dans l’atelier de maître Prouvé, à Nancy, et enfin à Paris entre 1945 et 1948, où il avait abordé des domaines aussi différents que l’anatomie artistique, la verrerie d’art, la marqueterie, la reliure, le fer forgé, etc3.

Il a ensuite enseigné les arts plastiques au Lycée Louis Pasteur de Strasbourg jusqu’à sa retraite en 1972. Sur le plan artistique, il maîtrisait parfaitement la plupart des techniques picturales, et a pratiqué successivement le dessin au crayon ou à la plume, l’aquarelle, et dans une dernière période la peinture à l’huile, essentiellement des paysages, notamment les Rieds alsaciens, et des natures mortes 4.

Il était membre de l’Académie d’Alsace et sociétaire des Artistes Indépendants d’Alsace (AIDA). Par ailleurs, tout au long de sa carrière, il n’a jamais cessé de créer des ex-libris3.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 849W91
  2. Maître François Lotz : Artites peintres d’Alsace vivant et oeuvrant à la date du 1er janvier 1982, Editions Printek, Kaysersberg1985, page 343, qui confirme que la demeure de Robert Warter se situait au 8, rue Sébastien Erard, à Strasbourg Meinau
  3. a et b Jean-Marie Holderbach, in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne n° 39, page 4098
  4. Site Alsace-Collections.fr : http://www.alsace-collections.fr/Warter.html [archive], consulté le 19/04/2019

Contribute to this article


Comments[edit | edit source]

Loading comments...