Loading...

7-9 rue de Marlenheim (Strasbourg)

From Archi-Wiki

7-9 rue de Marlenheim (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1935
Architecte Frédéric Gabel
Entrepreneur Charles Heiss
Emile Heiss
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1935
Architecte Frédéric Gabel
Entrepreneur Charles Heiss
Emile Heiss

Immeuble double de rapport construit en 1935 par l'architecte Frédéric Gabel (1 rue des Récollets), avec l'entreprise de construction Ch. et E. Heiss. Les notes de calcul sont faites par l'entreprise Charles Rudmann, ingénieur au 25 rue Sleidan. Dans la cour on trouve sur les plans 24 remises et garages, 2 séchoirs ouverts et un séchoir couvert. Et des ateliers qui seront transformés par la suite en garages.

Si la construction des 2 immeubles semble simultanée, on note quand même des différences évidentes en y regardant de plus près : contrairement au n°9, le n°7 possède deux travées d' oriels sur trois niveaux, surmontés de balcons, et sa façade est un peu plus large que celle du n°9. ce qui n'est pas prévu sur le plan, comme cela arrive parfois.

Les deux immeubles possèdent cependant des hauteurs d'étage et des décors identiques, de même pour les portes d'entrée en bois et verre et les garde-corps métalliques des balcons d'inspiration Art Déco, avec un motif évoquant une étoile.

L'architecture de ces constructions est très simple et sobre mais néanmoins soignée (même si le n°7 mériterait un sérieux ravalement) : on observe des encadrements de fenêtre en grès dont la structure en biais se retrouve au niveau des portes, les motifs des balcons sont rappelés au niveau du soupirail de la cave, dans la cage d'escalier on aperçoit un vitrail en verre coloré aux motifs géométriques . Deux petits motifs végétaux de bas-reliefs agrémentent les façades. Et détail inhabituel, le conduit de gouttière est encastré en biseau dans la maçonnerie de la façade et constitue presque un ornement.

A noter que la façade du pignon du N°9 est recouverte d'un bardage en losange (en métal ou Eternit ?) et que la rue de Marlenheim est en impasse et donne sur la voie ferrée, avec un garage à proximité et un immeuble contemporain.

Concernant la vie du bâtiment, on a la trace d'autorisations pour réfection de façade en septembre 1962 et en juillet 1991.

Moins anecdotique et même dramatique, le dossier de la police du bâtiment indique que, en 1936, le propriétaire de l'époque rapporte une forte explosion au niveau des mansardes du N°9 avec de gros dommages au niveau du pignon, cheminée, lucarnes, toiture, poutre en béton. Le locataire des lieux est retrouvé mort à côté du foyer à gaz dont le robinet était ouvert, on en conclut à un suicide probable, survenu en 1936, soit un an après la construction en 1935 et c'est donc le même architecte M. Gabel qui s'occupe des travaux de réparation.

On trouve également en 1967 une demande pour une enseigne de la société Monogaz (Société d'exploitation des gaz liquéfiés) qui fermera en 1972.

Plans d'archives

Photos des deux immeubles


Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 852W137 (n°7) et 852W140 (n°9)

Lien externe

- Vidéo amateur avec les étapes de la construction des deux immeubles en 1935 [archive], sur le site la cinémathèque du Rhin Supérieur

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.