Loading...

56 Route du Polygone (Strasbourg)

From Archi-Wiki

56 Route du Polygone

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction environ 1880
Structure Immeuble

Date de transformation 1885

Date de transformation 1911
Architecte David Falk
Emile Wolf
Structure Commerces
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date environ 1880

Immeuble qui existe déjà en 1885, lorsque s’ouvre le dossier de la Police du Bâtiment, avec la demande de transformation de son immeuble par Emile Antoine, qui souhaite lui ajouter des balcons, selon un dessin qu’on trouve dans le dossier, et qui permet de vérifier qu’en dehors du rez-de-chaussée, cette maison n’a pas énormément changé depuis sa construction, estimée vers 1880. Cette date est une hypothèse et peut sûrement être affinée. A l’époque, l’adresse portait encore le n° 36, route du Polygone, et on peut vérifier sur le premier dessin de la maison que la porte d’entrée était centrale.

C’est encore le cas, 10 ans plus tard, losrsque le Dr Bour est propriétaire du domaine et souhaite, lui aussi, transformer la maison, en ajoutant une devanture au rez-de-chaussée. Il en est de même en 1899 pour Marie Bour, née Von der Ohe, qui souhaite également installer une devanture (de l’autre côté de la façade, semble-t-il). A cette occasion sont faits des dessins, qu’il est toujours intéressant de scruter, en particulier le petit plan de situation que comporte l’un d’eux, où l’on voit encore une rivière qui passe non loin de là !

Nouvelle étape en 1911, quand les architectes Falk et Wolf sont sollicités pour transformer l’immeuble de façon plus conséquente, en installant des magasins dans tout le rez-de-chaussée. Le propriétaire et commanditaire est alors le propriétaire du commerce de vêtements David Lévy et Frère, dont l’adresse est au n° 4, place de la Gare. L’immeuble porte à présent le n° 56, route du Polygone.

En 1938, c’est Emilie Bareiss, veuve de Henri Bareiss, qui demande l’autorisation de poser une enseigne pour son commerce. Une photo prise sans doute pendant l’occupation, peut-être en 1941, montre l’immeuble en entier et permet d’observer que la porte d’entrée est alors à gauche. A une fenêtre et à un balcon du deuxième étage des habitants se laissent volontiers photographier. Au milieu des années 60 les Galeries Barreiss existent toujours, offrant Décoration d’intérieur, mercerie, chemiserie, bonneterie, Arts-ménagers, quincaillerie

Vers 1988 enfin, France Telecom souhaite y installer une agence, et c’est l’occasion d’un dessin du projet et d’une photo avant les changements projetés.

Incendie2

Date 06/07/2020


Un incendie s'est déclaré lundi 6 juillet 2020 vers 10h dans la cuisine d'un appartement du 1er étage, sans faire de victime, mais a détruit deux appartements au premier étage et s'est propagé à la cage d'escalier en bois.

Références