Loading...

2a Rue du Général Rapp (Strasbourg)

From Archi-Wiki

2a Rue du Général Rapp (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1935 à 1936
Architecte Georges Spinner
Tim Helmlinger
Entrepreneur J. Nuss
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1935 à 1936
Architecte Georges Spinner
Tim Helmlinger
Entrepreneur J. Nuss

Historique

Immeuble de rapport typique des années 1930, qui fait partie d'un ensemble architectural homogène composé de gauche à droite par les n° 2b, 2a et 2, rue du Général Rapp, et le n° 1, rue Oberlin.

Les maîtres d'oeuvre en sont les architectes Georges Spinner et Tim Helmlinger

Le maître d'ouvrage est Mme Clerff, commerçante, domiciliée à l'époque au n° 40 Grand-rue à Strasbourg.

L'autorisation de construire est accordée le 30.11.1935. 

L'entrepreneur est l'entreprise de J. Nuss, Cronenbourg, qui dresse la note de calculs en date du 28.2.1936.

Le gros oeuvre est livré le 14.4.1936. Le permis d'occupation a lieu le 17.12.1936, après installation d'un ascenseur par L. Widmann, entrepreneur.

Description

Cet immeuble « reprend les lignes générales du bâtiment de la rue Oberlin, c’est-à-dire un bow-window central sur cinq étages interrompu par un balcon filant, sur une façade animée par de nombreux avant-corps et balcons et par une porte latérale monumentalisée.

Les deux immeubles ne s’apparentent cependant pas à des copies conformes, puisque la construction de la rue du Général Rapp propose un toit pentu, une porte déplacée sur la droite et surtout une partie supérieure différente. Le bow-window de l'édifice de la rue Oberlin est traversé par un balcon au cinquième étage, un procédé que l’on ne retrouve pas rue du Général Rapp.(…)

Le rez-de-chaussée se compose d’une fenêtre latérale, de deux fenêtres centrales et d’une porte surmontée d’un linteau et d’un oculus. Deux demi-colonnes striées de deux lignes verticales chacune l’encadrent et montent jusqu’au niveau de l’oculus. Un garage et deux fenêtres occupent la partie inférieure du soubassement. A partir du premier étage et jusqu’au cinquième s’élève un bow-window central à trois pans. Il est interrompu par un balcon filant au sixième étage, où la construction en retrait permet d’aménager une grande terrasse2.

Le vantail de la porte d'entrée a été remplacé dans les années 1960 ou 1970.

Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 939W144
  2. La_production_architecturale_de_Tim_Helmlinger_dans_les_années_1930_à_Strasbourg, page 50, Amandine Clodi, mémoire de Master 2 d’Histoire de l’art, de l’architecture et du patrimoine, réalisé sous la direction d’Hervé Doucet, Université de Strasbourg, septembre 2015.