Loading...

21 rue Sleidan (Strasbourg)

From Archi-Wiki

21 rue Sleidan

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1903 à 1906
Architecte Carl Hildebrand
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1903 à 1906
Architecte Carl Hildebrand

Immeuble double du début du 20 ème siècle, à la vaste façade ornée de balcons latéraux sur quatre étages. Un bandeau surplombe le rez-de-chaussée, dont les baies et la porte cochère sont munis d’un arc en plein cintre, l’appareillage en pierre de grès s’arrêtant au niveau de l’imposte de la porte d’entrée. Deux autres bandeaux délimitent le quatrième étage, dont les allèges des fenêtres sont ornées de quatre cartouches de style néo-baroque, qui constituent, avec les balcons, les seuls ornements de cette façade relativement nue.

Le maître d’œuvre et maître d’ouvrage est l’architecte-entrepreneur Carl Hildebrand, situé jusque là au n° 29, rue Wimpheling, et qui dresse le calcul statique (Statische Berechnung). En examinant les plans, on voit que des pièces du rez-de-chaussée sont destinées à des bureaux, et on peut penser, mais cela est à confirmer, qu’il s’agit des bureaux de l’architecte, qui séjournera ici pendant de longues années.

Le plan de situation montre par ailleurs que le terrain à l’arrière est relativement généreux, d’autant que le n° 23 rue Sleidan étant également la propriété de Carl Hildebrand, les deux terrains à l’arrière des deux immeubles seront, semble-t-il, ensuite réunis. Cet espace sera ensuite utilisé au cours des années qui suivent et explique l’utilité de la grande porte cochère, bâtie d’emblée.

L’autorisation de construire est accordée le 24.1.1903. Les travaux de constructions sont entièrement achevés au 8.10.1906, si l’on en croit un certificat contenu dans le dossier.

En réalité, plusieurs travaux de construction ont lieu par la suite avec l’accord du propriétaire, qui semble être resté maître des lieux au moins jusqu’à la fin du premier conflit mondial. Dès décembre 1903, il est question d’un atelier de forgeron à l’arrière (Schmiede-Werkstätte), puis d’une écurie pour 3 chevaux (einen Pferdestall für 3 Pferde zu einrichten), puis de machines pour la forge (Maschinen in der Schmiedenwerkstatt) en 1906.

En 1910, on n’est pas étonné que les voisins se plaignent de la fumée due aux ateliers de forgeron et de serrurerie (Geräuschvolle Schmiede und Schlosserarbeiten). La même année, c’est le début de l’installation de garages automobiles. En 1912, il est question de la construction d’un bureau au-dessus des garages. En 1915, il est même question d’un atelier de tailleur d’habits (Einrichtung eines Schneider-Metiers im Eigenthum C. Hildebrand / für die Näherin der Firma Josefine Ernst).

En 1923, Carl Hildebrand n’est plus présent et le nouveau propriétaire est un couvreur industriel, Eugène Strub, qui utilise sans doute les anciens bureaux et ateliers. En 1926, et encore en 1955, la construction de garages se poursuit, semble-t-il, à son initiative. Aujourd'hui les garages sont toujours visibles à travers la porte cochère entrouverte.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.