Loading...

1a rue Jacob (Strasbourg)

From Archi-Wiki

1a rue Jacob

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1898
Structure Immeuble
Courant architectural néoclassique
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1898

Construction

Cet immeuble a été édifié pour Gustav Thiele, secrétaire au chemin de fer (Eisenbahnsekretär), domicilié à Cronenbourg. Il signe les plans en tant que maître d'ouvrage (Bauherr), on ne trouve pas mention du nom de l'architecte dans le dossier et ignorons si c'est Gustav Thiele lui même qui a établit les plans. La demande de permis de construire et les plans sont datés du 5 mai 1898.

A l'origine l'immeuble comportait deux appartements (Wohnhaus für 2 Familien) et deux mansardes dans les combles. Les logements ne comportaient pas de salle de bains et les WC étaient sur le palier.

Une buanderie se trouvait dans le jardin.

Le 8 septembre 1934 le propriétaire, M. Paul Sack, 1a rue Jacob, demande l'autorisation pour construire des salles de bains dans un nouveau volume situé entre l'immeuble et la buanderie côté jardin. Les travaux sont acceptés le 8 octobre 1934, ils seront réalisés par la Maison Schoettel & Cie 7 place Saint Florent à Cronenbourg

Descriptif

L'immeuble possède deux balcons aux ferronneries galbées au premier étage. Les portes-fenêtres du premier étage sont surmontées d'une corniche.

Les deux travées centrales sont dominées par un pignon triangulaire, avec toiture à léger débordement.

Les travées latérales sont surmontées chacune d'une lucarne.

L'appareil au rez-de-chaussée est à refends.

L'ensemble est de style néo-classique.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Fabien Romary

30 months ago
Score 0
Merci pour la nuance (tu me l'avais déjà dis!) j'ai modifié la fiche.

Wilfred HELMLINGER

30 months ago
Score 0
Gustav Thiele signe comme "Bauherr" (= commanditaire, propriétaire, maître d'ouvrage). S'il avait signé "Bauherr und Architekt", on aurait été sûr qu'il était également l'auteur des plans. Mais là, rien ne permet en réalité de l'affirmer avec certitude. J'ai trouvé le prénom dans l'annuaire de 1900, où l'on voit qu'il est encore propriétaire à cette date et loge au 1er étage.