Loading...

13 place de la Gare (Strasbourg)

From Archi-Wiki

13 place de la Gare

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1883
Structure Immeuble

Date de construction 1951 à 1954
Architecte René Haug
Consultez les 4 actualités de l'adresse


Ancien Hôtel National1

Date 1883

Vaste immeuble avec rez-de-chaussée + 4 étages, à l'angle de la rue Kuhn, qui deviendra rapidement l'Hôtel National, dont l'enseigne existera jusqu'à la fin du 20 ème siècle.

Ebauche d'historique de la construction

Le dossier de la Police du bâtiment s'ouvre avec un courrier d'Oscar Fépoux, daté du 29.10.1875, équivalant à une demande d'autorisation de construire une "maison à façade en pierre de taille ornementée, et grands et petits balcons à chaque étage", à l'angle de la rue Kuhn. On notera que le courrier est rédigé en français, alors qu'on est en pleine période allemande . Le commanditaire est en effet originaire de Coussey, dans le département des Vosges2. La réponse de l'architecte de la Ville, J. Conrath, rédigée comme il est logique en allemand, date du 14.2.1876. Elle tarde donc un peu, si l'on se fie aux réponses rapides trouvées dans d'autres dossiers.

Le chantier paraît d'ailleurs avoir tardé ensuite à démarrer, et il semble que, hormis les fondations, les travaux d'édification de l'immeuble n'aient vraiment été mis en oeuvre qu'en 1883. On trouve en effet un courrier, toujours rédigé en français, d'Oscar Fépoux, avec en-tête et adresse (91, rue des Grandes Arcades et 1, rue des Hallebardes), où l'intéressé évoque "les travaux de construction que j'ai repris depuis quelque temps, et qui doivent être poussés activement".

Un autre courrier, en date du 18.6.1883, en langue allemande, dû au propriétaire de la parcelle contigue, Julius Rauschert, confirme que le n° 13, place de la Gare n'est, de toute évidence, pas encore construit, et que la construction est à l'arrêt, hormis les fondations, depuis environ 6 ans.

On trouve dans le dossier de beaux dessins datés de 1883, contresignés par le commanditaire Oscar Fépoux et par l'architecte Nebelung, en date du 26.6.1883. Nebelung était inspecteur des travaux de constructions pour la ville de Strasbourg (Stadtbauinspektor). Malheureusement, ces dessins et plans sont dans un état d'extrême fragilité, et il est impossible de les photographier, à l'exception d'un extrait. On notera que l'architecte précité note qu'il a examiné les plans (gesehen). Est-il lui-même l'auteur des plans ? Cela est peu probable. On notera que l'entreprise de Th. Wagner interviendra ensuite pour la clôture du terrain, et sera active sur le chantier, au moins jusqu'en 1904. Il s'agit donc peut-être d'une autre piste concernant le maître d'oeuvre.

Reconstruction à l'identique3

Date 1951 à 1954
Architecte René Haug

L'immeuble, ayant été endommagé pendant la seconde guerre mondiale, il a été projeté qu'il soit "reconstruit à l'identique", sous la direction de l'architecte René Haug, situé au n° 7, rue Kageneck.

La demande de permis de construire date du 27.8.1951. L'avis favorable est donné le 8.10.1951. Les travaux sont complètement achevés au 23.6.1954.


Autres vues sur cette adresse

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
Concernant la période plus récente, on signalera l'achat en 1998 de l'hôtel National (82 chambres) par l'homme d'affaires haut-rhinois Henri Helmlinger (je précise que je n'ai aucun lien de parenté avec lui !), et sa "rénovation de fond en combles moyennant 2,2 millions d'euros, en vue de créer un Etap Hôtel"1

Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
1876 est la date d'ouverture du dossier et du projet, mais l'immeuble n'a, semble-t-il, été réellement édifié qu'en 1883. Il était censé par ailleurs être reconstruit à l'identique, suite aux dommages de la seconde guerre mondiale, mais on voit que cela n'a pas été complètement le cas, en observant que les balcons en pierre d'origine à l'angle de l'immeuble n'ont pas été reconstruits tels quels.
  1. page 97, in Tant qu'il y aura des héros...Réussites alsaciennes, par Roland Wagner, en coll. avec Françoise Boxler, éd. Jérôme Do Bentzinger, 2002