Loading...

Personne:Frédéric Illinger

From Archi-Wiki

Image principale
Date de naissance 7 juin 1861
Métier architecte


Biographie

Architecte

Il est né le 7.6.1861 à Schiltigheim, fils de Georges Illinger, tuilier à Hoenheim et de Ursula Margaretha Meyer (Maier), originaire de Reutlingen (Wurtemberg). A sa naissance le témoin était Abraham Illinger, 38 ans, charpentier à Bischheim. Ses grand-père et arrière-grand-père paternels étaient respectivement cordier et boucher à Hoenheim. Un frère aîné, Benjamin Illinger, était maître charpentier à Schiltigheim. Bref, Frédéric Illinger était d'origine allemande par sa mère, mais alsacien de souche par son père, qui était originaire d'une localité jouxtant Strasbourg, et son milieu familial travaillait déjà dans le bâtiment.

On ne sait rien de sa formation, mais lorsque sa mère meurt à Strasbourg en 1887, il est décrit comme Bauführer, et domicilié à Cronenbourg. Le Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 375, qui a répertorié tous les immeubles de Strasbourg où le nom de l'architecte était mentionné sur la façade, évoque un "architecte discret du début du XXe s., qui aimait le rectiligne et dont les oeuvres principales se situent rue Lamey (n° 14, 1903-1904), rue Kuhn (n° 28, 1896), rue de Wissembourg (n° 12, 1902), Avenue des Vosges (n° 65 et 78), rue du Général de Castelnau (n° 9, 16 et 17). Sa propre maison, au n° 32 de la rue Wimpfeling (1899), est un chef d'oeuvre de finesse et d'harmonie. "1

Même si cela est à confirmer, Frédéric Illinger est sans doute décédé le 5.7.1935 à Strasbourg2, puisque son activité en tant qu’architecte, qui a débuté en 1896, s’est arrêtée en 19343.

Petite remarque à propos du nom de l'architecte

On notera que sur les façades (exemple : 16 rue du Général de Castelnau) ou sur la signature des plans, le nom de l’architecte est orthographié F. Jllinger. En allemand gothique les I et J majuscules s'écrivent en effet J4.

Adresses liées

Personnes liées

Références

  1. - Etat civil numérisé du Bas-Rhin, - Dictionnaire historique des rues de Strasbourg, éd. 2002, page 375,
  2. Etat civil numérisé du Bas-Rhin-Adeloch : tables décennales
  3. Sharam Hosseinabadi : « Un dictionnaire des Architectes et Entrepreneurs de Strasbourg (1824-1942) », in Metacult, cahier n° 5, février 2016, page 13
  4. voir le site http://instantcalligraphie.com [archive], consulté le 14/03/2015

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

Loading comments...