Loading...

Place de l'Homme de Fer (Strasbourg)

From Archi-Wiki

Place de l' Homme de Fer

Image principale
Chargement de la carte...

Date de transformation environ 1960
Structure place

Date de transformation 1993

Date de construction 1994
Architecte Guy Clapot
Structure autre
Consultez les 12 actualités de l'adresse


Historique du nom de la place1


1405: Bi Kupelinden (als.) (près des deux tilleuls)

1530 : Brücke Bei Kuppellinde "près des tilleuls"

1587: Bei der Eulen "pont des hiboux"

1735: Bei den Eulen

1765: Près de Hibou

1794: pont de Charleroy

1795: pont de Charles-sur-Sambre (autre nom de Charleroy

Fin du XVIIIe siècle: Près de l'Homme de Fer

1823: place de l'Homme de Fer

1837: pont comblé avec le Fossé des Tanneurs

1840: le Fossé des Tanneurs a été supprimé, il était franchi par un pont en pierre

1872: beim Eiserman

1896: Eisernenmannsplatz

1918: place de l'Homme de Fer

1940: Am Eisernem Mann

1945: place de l'Homme de Fer

La place tient son nom de l'enseigne du n°2, ancien atelier d'un armurier du 16e siècle, qui représente un sergent municipal en armure. L'original se trouve au Musée Historique2.

Au Moyen Age se trouvait à cet emplacement l'une des portes menant à l'extérieur de la ville. Des vestiges ont été mis au jour, puis recouverts, lors des travaux du tram en 1994.

Pont du Hibou3

Date 1993

Lors des fouilles effectuées pour la pose des rails du tram en 1993, un ancien pont datant du Moyen Age a été découvert .

Ce pont était le plus ancien de la ville et franchissait le Fossé des Tanneurs.


Rotonde en verre4

Date 1994
Architecte Guy Clapot

En 1994 la place a été réaménagée pour l'arrivée du tram. C'est ainsi qu'on a placé une rotonde en verre, oeuvre de l'architecte Guy Clapot5.

Rotonde surnommée à l'époque la" soucoupe" ou" l'essoreuse" 6

Autres vues sur cette adresse

Vues prises depuis cette adresse

Références

  1. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg (pages 89)
  2. Dictionnaire historique des rues de Strasbourg éd. 2012
  3. Dictionnaire Historique des Rues de Strasbourg (Livre)
  4. DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace (journal quotidien)
  5. DNA du 27/04/2013
  6. DNA du 27/4/2013

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Raphael PROT

27 months ago
Score 0
L'ensemble construit lors de la percée de 1960 est tout simplement hideux et ne respecte en rien une certaine charte architecturale d'une ville aussi ancienne. Un siècle auparavant les allemands avaient au moins eu un certain gout lors de la grande percée, mais la on atteint le sommet du ridicule.

Aw2mw bot

27 months ago
Score 0
la tour a toujours fait part de mon paysage et je m y suis habituée. Quant a la dernière couleur...il reste encore des progrès à faire;

Laurent kohler

27 months ago
Score 0
l'ensemble "Stoskopf" qui va de la rue du Jeu des enfants à la place Kléber, en passant par cette tour (sans grâce aucune je trouve) est pour moi remarquablement laid : cette barre droite sur le fossé des tanneurs, puis cette courbe vers la Place Kléber, et la tour insignifiante... Dans la dynastie Stoskopf, l'architecte est quand même le pire

Aw2mw bot

27 months ago
Score 0

- la place est remarquable, selon moi; la tour a du caractère. Décriée du temps de ma jeunesse, je m'en rappelle, je trouvais cela assez "laid", aujourd'hui tout le monde s'est habitué ; ne soyons pas racistes.

- Vous parlez d'une porte. Encore faudrait- il pouvoir la re- fermer et l'ouvrir à volontée choisie pour qu'elle puisse en porter le nom. Une idée à cultiver.