Loading...

7 place Sébastien Brant (Strasbourg)

From Archi-Wiki

7 place Sébastien Brant

Image principale


Chargement de la carte...

Date de construction environ 1900
Structure Immeuble

Date de démolition environ 1974

Date de construction 1974 à 1977
Architecte Jean Chomel
Structure Immeuble

Date de ravalement 11/2017
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction

Date environ 1900

L'immeuble ressemblait a celui du n°8

En 19391

Date 1939

Construction2

Date 1974 à 1977
Architecte Jean Chomel

Dès 1973, est échafaudé un projet d’envergure couvrant tout le pourtour occidental de la rue Goethe à la place Brant, appelé Opération « Goethe Murner ». Ce projet comportait à l'origine au moins les adresses suivantes : 7, place Sébastien Brant, 2-4, avenue de la Forêt-Noire et 1, rue Murner, même si depuis lors, il semble que d'autres numéros se soient ajoutés.

Ce qui est sûr, c'est que ce projet moderne impliquait obligatoirement la démolition du n° 7, un immeuble ancien construit vraisemblablement à la même période que le n°8. Ce dernier existe toujours encore aujourd’hui, au contraire du n° 7. A la question : « Pourquoi l'immeuble précédent a t-il été démoli ? Bombardement ? Simple spéculation foncière ? », il semble donc bien, au vu du dossier consulté, que la réponse consiste en un projet immobilier d’envergure, dans un des sites les plus emblématiques de la Ville.

Le maître d’ouvrage de ce projet était la Société Rhin et Moselle Habitat.

Quant au maître d’œuvre, il s’agissait principalement de l’architecte Jean Chomel , situé 6, route de Rouffach, à Colmar. Il est en tous les cas le seul architecte cité, parmi une liste impressionnante d’ingénieurs, un coordinateur, un organificateur (sic), un vérificateur et un responsable des relations publiques…

En raison du caractère sensible du site, l’architecte en chef Robert Will est particulièrement regardant et écrit un courrier circonstancié daté du 11 janvier 1974, où il expose ses réticences, dont on retiendra cet extrait significatif :

« En ce qui concerne l’esthétique des façades, le projet prévoit un revêtement en ardoises noires sur les avant-corps (très importants) et les toitures, le reste des façades étant revêtu de pierre naturelle de teinte claire. Cette architecture de contrastes violents n’est pas en harmonie avec celle de la place Brant et de la place de l’Université caractérisée par la pierre de taille en grès clair. Il y aurait donc lieu, pour le moins, de prévoir un matériau adapté et uni ».

Le projet, étant de nature à altérer l’aspect local, est finalement dit « refusé «  le 10 juin 1974, ce qui a occasionné une nouvelle demande présentée le 10 juillet 1974.

Il semble par ailleurs que la démolition des immeubles existants n’était pas encore actée en 1974. Malheureusement, le dossier consulté est déjà clôturé à cette date, et il n’a donc pas été possible d’établir la date de la réception de la construction. Mais, si l’on se fie à la source qui a permis d’établir la biographie de l’architecte Jean Chomel, il semble bien que la réception finale de la construction ait eu lieu en 1977.

Ravalement

Date 11/2017


Les façades sont nettoyées et les fenêtres remplacées.

Autres vues sur cette adresse

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

41 months ago
Score 0
En documentant la section "construction" de cette adresse, j'ai pu constater que le n° 7, place Sébastien Brant faisait partie d'un projet immobilier plus vaste et intégrant d'autres adresses.