Loading...

Adresse:4 rue Sédillot (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 rue Sédillot

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1935
Entrepreneur Charles Heiss
Emile Heiss
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1934 à 1935
Entrepreneur Charles Heiss
Emile Heiss


Immeuble des années 1930 comportant quatre travées et deux oriels latéraux à trois pans.

La façade possède un balcon sur les deux travées centrales au deuxième étage reliant les deux oriels.

Au cinquième étage un balcon filant relie les parties supérieures des deux oriels, la grille épouse harmonieusement la forme des oriels.

Les grilles des balcons possèdent des motifs de volutes, comme on peut les admirer également aux n°2, rue Sédillot, et n°4, rue de la Brigade Alsace-Lorraine.

Cela n’est pas une surprise lorsqu’on s’avise que les trois immeubles ont été élevés par la même entreprise (Ch. et E. Heiss / ou Heiss Frères) située alors au n° 28, quai du Bruckhof, et construits pour le même maître d’ouvrage, qui assume même la fonction de maître d’œuvre dans le cas du 4, rue Sédillot et du n° 4, rue de la Brigade Alsace-Lorraine., à savoir l’ingénieur des Mines Joseph Kehren.

Dans le cas du 4, rue Sédillot, on remarque cependant une particularité : la demande d’autorisation de construire désigne en effet bien comme entrepreneurs les Frères Heiss (Charles et Emile Heiss) qui dressent les calculs statiques. Mais en ce qui concerne l’architecte, elle hésite entre un architecte dont on ignore tout : E. Zengerlé, situé au n° 10, rue du Faubourg de Pierre, et le maître d’ouvrage lui-même, Joseph Kehren, ingénieur des Mines.

Changement ensuite, lors de l’autorisation, qui ne signale plus comme architecte que le seul « propriétaire » et « ingénieur Joseph Kehren », signant d’ailleurs ainsi l’un des dessins, et les autres simplement avec son nom. En fait, il est difficile de trancher, comme c’est souvent le cas, lorsque le commanditaire signe les plans. Mais ici, comme il est lui-même ingénieur, cela est cependant tout à fait vraisemblable.

L’autorisation de construire date du 8 mai 1934, avec un avenant en date du 15 janvier 1935. La réception finale date du 29 octobre 1935.

Références