Loading...

4 rue Marcel Weinum (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 rue Marcel Weinum

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1928 à 1930
Architecte Frédéric Keck
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1928 à 1930
Architecte Frédéric Keck

Grande villa conçue pour deux familles, datant de la fin des années 20, dont la façade sur rue est pourvue au rez-de-chaussée d’un double avant-corps, orné de pilastres . Un balcon réunit au premier étage les deux avant-corps . Au centre du balcon, la surface s’étend et le garde-corps est orné de balustres. Le toit est à la Mansart, avec trois lucarnes sur la rue, dont une double lucarne centrale surmontée d’un fronton triangulaire. L’entrée latérale est surmontée d’un balcon soutenu par des colonnes doriques cannelées.

On remarquera que la façade présente une recherche évidente d’apparat, avec un caractère composite hésitant entre les lignes baroques et la rigueur classique. A l’époque de sa construction, cette maison occupait sans doute déjà une place centrale. Mais le dossier nous apprend que le projet soumis à l’architecte comprenait également un garage, une remise à voitures, ainsi qu’un atelier de soutirage avec dépôt de bière.

Le commanditaire, Henri Denni, possédait en effet un entrepôt de bière , ainsi qu’une fabrique de limonade et d’eaux minérales, située au n° 37, rue de Mulhouse.

L’architecte est Frédéric Keck, situé au n° 16, rue Saint-Fiacre, à la Robertsau. L’ensemble est édifié par l’entreprise de Ch. Urban et Cie.

L’autorisation de construire est accordée au 27.10.1928. Les travaux sont achevés et le permis d’occuper est à délivrer au 27.2.1930.

En 1953, on assiste à l’aménagement de deux bureaux dans les combles de l’immeuble. L’architecte est Raymond Lorentz, situé 10, rue de Châtenois. L’entrepeneur Ehret, est situé à Illkirch-Graffenstaden. Les travaux sont achevés au 30.4.1953. A cette occasion l’on trouve un courrier à en-tête de Henri Denni, toujours maître des lieux.

Aujourd’hui, un immeuble moderne occupe, semble-t-il, la place des anciens entrepôts, et l’on observe avec amusement que les balcons de sa façade sur cour conjuguent leurs formes avec celles du balcon de l’ancienne villa …

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jean-Daniel Lohner

37 months ago
Score 0
Les lucarnes seraient plustot de vrai fenetres dans les combles