Loading...

Adresse:4 Rue Beethoven (Strasbourg)

From Archi-Wiki

4 Rue Beethoven (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1933 à 1934
Architecte Camille Clauss
Entrepreneur Charles Heiss
Emile Heiss
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1933 à 1934
Architecte Camille Clauss
Entrepreneur Charles Heiss
Emile Heiss

Grande maison du début des années 30, au coin de la rue Berlioz, et dont les grandes baies curvilignes d'angle témoignent déjà d'une certaine modernité, le style général de la maison restant celui des villas du début du siècle. Du côté de la façade principale, rue Beethoven, l'oeil est accroché par une ligne verticale, où se succèdent une porte richement décorée, avec baie d'imposte ornée de vitraux représentant des objets symbolisant le métier d'architecte (compas et chapiteau ionique), deux balcons avec des grilles aux motifs Art déco, et un pignon au fronton infléchi, qui évoque autant l'architecture orientale que le Gothique tardif.

La maison, prévue à l'origine pour trois familles, couvre une surface d'un peu plus de 2 ares, sur un terrain conséquent d'environ 3, 40 ares. Le maître d'oeuvre et maître d'ouvrage est l'architecte Camille Clauss, situé au n° 7, boulevard d'Anvers, et qui est l'auteur à la même époque de l'Institution Sainte Clotilde, rue de Verdun. Le projet a, semble-t-il, d'abord été contesté par la Ville, étant donné que le terrain était classé dans une zone où un seul logement par palier était prescrit. D'où peut-être la kyrielle de courriers en allemand de l'architecte que contient le dossier, pour justifier son projet ?

Toujours est-il que l'autorisation de construire est donnée le 22.9.1933. La réception finale a lieu le 23.8.1934, en présence de Mr. Clauss, propriétaire, après la construction d'un garage annexé à la façade latérale de la maison. On mentionnera encore l'entreprise de constructions Ch. et E. Heiss, située quai du Bruckhof, qui n' a pas été oubliée au-dessus de la porte sous la forme de ses initiales.

On notera pour finir, car ce n'est pas banal à cette époque, et très utile aujourd'hui, la construction en août 1958 d'une remise pour bicyclettes dans la cour de l'immeuble.

Références