Loading...

43 Boulevard d'Anvers (Strasbourg)

From Archi-Wiki

43 Boulevard d'Anvers (Strasbourg)

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1912 à 1913
Architecte Carl Hildebrand
Structure Immeuble

Date de transformation 1936
Architecte Victor Hommes
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1912 à 1913
Architecte Carl Hildebrand

Immeuble d’angle construit juste avant le Premier conflit mondial et qui comprend 4 étages + un étage mansardé. A l’angle, traité sous la forme d'un pan coupé, il présente une partie en encorbellement qui donne l'impression d'avoir affaire à un oriel d'angle. Ce faux oriel, à l'origine couvert d'une toiture cintrée d'après les plans, est aujourd'hui surmonté d’un "fronton carré", en fait une terrasse avec garde-corps en maçonnerie, qui n’est sûrement pas d’origine, mais sans que la date de cette transformation ait pu être précisée avec certitude. A moins que ce soit lors de l’importante transformation de 1936 ayant pour visée l’installation d’une pharmacie au rez-de-chaussée, commerce qui existe encore aujourd’hui.

Lors de sa construction le boulevard de la Marne s’appelait encore « Kölner-Ring ». Il comprenait déjà 5 niveaux mais un appartement était dédié à un portier et les chambres mansardées étaient sans doute réservées à des employées de service.

Le maître d’œuvre était un architecte et entrepreneur (Bauunternehmer) très productif à Strasbourg, à savoir Carl Hildebrand, situé au n° 21, rue Sleidan.

Le maître d’ouvrage était Charles / Karl Muller, maître-boucher (Metzgermeister), situé au n° 58, avenue de la Forêt-Noire.

Le calcul statique (Statische Berechnung) est dressé par C. Hildebrand au 3 juillet 1912. L’autorisation de construire est accordée dans la foulée, à la date du 30 juillet 1912, et la construction semble avoir été achevée en date du 9 avril 1913.

On mentionnera pour l’anecdote qu’en 1918, les propriétaires de l’époque, qui semblent avoir été les héritiers de Charles Muller, font construire par l’entreprise Kirchenbauer et Waltz une petite construction provisoire pour abriter chèvres et poules (Ziegen und Hühner) (provisorichen Ziegenstallgebäudes).

Transformation1

Date 1936
Architecte Victor Hommes
Entrepreneur Urban Famille d'entrepreneurs et d'architectes

Une importante transformation a lieu en 1936 (au point qu’on peut lire également dans le dossier l’intitulé « reconstruction »), qui modifiera en particulier le rez-de-chaussée, qui sera aménagé pour accueillir une pharmacie pour le pharmacien Marcel Leibenguth. Le propriétaire de l’immeuble s’appelle alors Mr. Oberst.

Le maître d’œuvre du projet est l’architecte Victor Hommes, situé 120 route de Colmar (aujourd’hui avenue de Colmar). L’entrepreneur est Charles Urban, situé 1 rue Schertz.

L’autorisation de construire est accordée le 20 avril 1936. La réception finale a lieu le 30 juin 1936.

On serait tenté de dater de cette époque la transformation du fronton, et de l’attribuer à l’architecte en charge de transformer le rez-de-chaussée. Mais en l’absence de la moindre allusion dans le dossier, on en est réduit à l’expectative et il semble bien que la réponse viendra d’ailleurs que de ce dossier.

Cette transformation date-t-elle d’une période plus tardive ? En 1989, il est à nouveau question d’une transformation de la façade de l’immeuble, confiée à l’Atelier d’Architecture Triarc, situé 16, rue de Bâle, et associant des architectes DPLG. Mais rien ne laisse non plus penser que cette transformation du pignon a eu lieu à cette occasion.

En 1991 le dossier est clos. La transformation a cependant probablement eu lieu en l'an 2000, date à laquelle s'ouvre un autre dossier ayant pour objet une terrasse et un châssis de toit2.

En conclusion, c’est la particularité de la façade qui a stimulé la recherche qui restera de l’ordre de la question. Il est néanmoins très probable que l'aspect du fronton de l'avant-corps avant cette transformation était proche de celui du n° 20, rue de l'Argonne, dû au même maître d'oeuvre et construit la même année (1912) (sauf que dans le cas de ce dernier immeuble, l'angle de l'immeuble était arrondi). La question reste donc en partie ouverte.

Références