Loading...

29 Rue Oberlin (Strasbourg)

From Archi-Wiki

29 Rue Oberlin (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1883 à 1884
Architecte Hermann Lender
Structure Immeuble
Courant architectural néo-renaissance

Date de démolition 1986

Date de construction 1986 à 1988
Architecte Albert Georges Mehl
Structure Immeuble
Courant architectural contemporain
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1883 à 1884
Architecte Hermann Lender


La première construction était une belle maison de maître dont seules les photos et cartes postales témoignent encore du puissant avant-corps d'angle avec sa toiture élancée.

Les décors de la façade s'inspirent beaucoup de la Renaissance italienne. De part et d'autre de l'avant-corps, au premier étage, se trouve une niche abritant une statue. L'avant-corps comporte par ailleurs une serlienne à ce niveau, dont les ouvertures sont séparées comme au niveau inférieur par des termes. Les fenêtres qui ne sont pas comprises dans l'avant-corps et qui sont visibles sur la photographie ancienne ci-dessous sont géminées, la séparation se faisant à chaque fois par la présence d'un pilastre. Les lucarnes de l'étage mansardé reprennent le même rythme, mais sont décorées plus sobrement.

La maison a été construite en 1883-1884 par l'architecte Hermann Lender2, qui réalisera également la villa voisine au n°27 rue Oberlin (toutes les deux sont démolies de nos jours).

La demande d’autorisation d’Hermann Lender date du 18 juillet 1883. L’autorisation est accordée le 24 juillet 1883. La date de la fin des travaux n’a pas pu être précisée, mais date sans doute de 1884 .

Démolition1

Date 1984 à 1986


Un avis favorable pour la démolition est donné dès le 17 janvier 1984, après « une descente sur les lieux » effectuée le 13 janvier 1984. Un rapport, dont le nom de l'auteur n'apparaît pas, donne une description succinte de l’objet à détruire : « il a été constaté que la démolition concerne une maison en R + 1 + étage à la Mansard en maçonnerie de briques et de pierres. Il s’agit d’une ancienne maison d’habitation transformée ultérieurement en bureaux ». Le permis de démolition est délivré par le Maire le 22 février 1984.

On est donc un peu surpris de découvrir un courrier de l’architecte des Bâtiments de France de l’ époque, conservé dans le dossier3, qui écrit à la date du 21 mars 1984 au Maire de Strasbourg qu’il a « appris par hasard que la construction située au 29, rue Oberlin, avait fait l’objet d’un permis de démolir accordé par les services de la Ville de Strasbourg ».

Il souhaite qu’il s’agit d’un oubli et dit qu’il s’est rendu sur place, ajoutant ces précisions : « J’ai constaté, outre le bon état de la construction, la présence de sculptures intéressantes datant, je le pense, du début du siècle . S’il est vrai que cet immeuble est incrusté entre deux immeubles récents de plus grande hauteur que lui, il n’en reste pas moins qu’il est d’une qualité certaine (voir photos jointes) surtout en ce qui concerne les sculptures de l’oriel et les alcôves garnies de statues ».

Malgré ces réserves, le permis de démolition recevra quand même une confirmation à la date du 18 septembre 1985.

Mais il faudra cependant encore attendre une année avant que la démolition ne soit finalement actée. Dans le dossier4, on lit en effet que « dès le 12.8.86 l’ancien immeuble est démoli. Le terrain est excavé ». Les travaux pour la construction d’un nouvel immeuble pouvaient dès lors commencer.

Résidence Windsor1

Date 1986 à 1988
Architecte Albert Georges Mehl

Les façades du nouvel immeuble se distinguent par leurs nombreux balcons et avancées disposés sans symétrie. Le balcon couvert à l'angle du deuxième étage présente une architecture inhabituelle, proche du postmodernisme.

L’auteur du projet, qui doit comporter 18 logements, ainsi qu’un local professionnel, est l’architecte DPLG Albert Georges Mehl.

Celui-ci détaille son parti architectural dans une notice, dont sont extraites ces quelques lignes : « Le souci premier du projet est essentiellement d’intégrer le nouvel immeuble dans son environnement immédiat pour la mise en valeur de la perspective générale des deux rues (rue Oberlin et rue Ehrmann) . Tout en respectant les gabarits, les volumétries et les morphologies, il s’agit de traiter d’une manière contemporaine l’angle, à l’instar des bâtiments 1900 qui existent dans le quartier. »

« Les façades seront animées par un jeu d’éléments d’architecture qui accompagnent et prolongent les bâtiments existants de part et d’autre, puis annoncent et amorcent l’angle lui-même traité en avant-corps, rappelant l’oriel traditionnel ».

Une première demande de permis de construire est déposée le 7 mars 1984. Mais ne rencontrant pas une totale adhésion, une nouvelle demande déposée le 12 novembre pour la Résidence Windsor obtient un permis de construire par la DDE en date du 23 juin 1986.

La démolition de l’ancien immeuble a sans doute eu lieu peu après, et les travaux de construction du nouvel immeuble ont pu commencer le 19 octobre 1986.

Le gros œuvre est achevé le 14 janvier 1988, et la réception finale a lieu le 28 juillet 1988, en présence de Mr. Herfeld, représentant le cabinet d’architecture Mehl, auteur du projet.


Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Digito

36 months ago
Score 0
Merci pour les ajouts Wilfred c'est très clair. Malgré l'avis défavorable (ou les réserves) de l'ABF l'immeuble est tout de même démoli. Cela donne un pouvoir très important au maire de la ville (Marcel Rudloff à cette époque), je suppose que ces règles n'ont pas changé : en cas de démolition c'est le maire qui décide.

Jean-Michel Wiernasz

49 months ago
Score 0

J'ajoute en complément de mes commentaires précédents que le siège de l'OPDHLM du Bas-Rhin était au 29 rue Oberlin qui doit correspondre à l'ancienne villa et qu'il avait des locaux administratifs dans les immeubles voisins ( cf n°25 ou 27 rue Oberlin) et bd Clémenceau ( vers les n°78 ou 80 où se situait l'agence comptable)

Ces locaux ont été quittés par l'office HLM en 1982 ( selon site internet de l'OPUS 67, nom actuel de n'ancien OPDHLM du Bas-Rhin)

Jean-Michel Wiernasz

49 months ago
Score 0
NB: dans le commentaire précédent: lire "HLM" au lieu de "HMLM" bien entendu...!

Aw2mw bot

49 months ago
Score 0
Effectivement, je me souviens avoir vu cette villa à la findes années 70: elle appartenait en dernier lieu, me semble-t-il à l'office public départmetal d'HMLM du Bas-Rhin qui avait son siège dans les bâtiments contigus quelques numéros en aval...