Loading...

28 rue Sellénick (Strasbourg)

From Archi-Wiki

28 rue Sellénick

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1906
Architecte Karl Nyssen
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1906
Architecte Karl Nyssen

Immeuble de 4 étages du début du 20e siècle, muni de quatre balcons centraux et orné de beaux frontons triangulaires au premier étage. Au rez de chaussée, voué au commerce, on trouve deux vitrines et trois portes, la porte d'entrée de l'immeuble étant sans doute celle de droite.

Le maître d'oeuvre est l'architecte Karl Nyssen, dont le tampon est apposé sur le projet global.

Le calcul statique est assuré par la Maison "Meess et Nees, Actien-Gesellschaft für Beton u. Eisenbetonbauten im Hoch u. Tiefbau", située à Strasbourg, mais dont la maison mère se trouve, semble-t-il, à Karlsruhe.

Le maître d'ouvrage est Hugo Köhler, sur lequel on n'apprend rien de particulier par le dossier.

L'autorisation de construire est donnée le 9.1.1906. Les travaux sont achevés au 25.10.1906.

Au rez-de-chaussée, il y avait d'emblée un ou deux magasins (Laden), dont les enseignes ont bien varié, semble-t-il, au cours du temps. Sans pouvoir en certifier la durée ni l'installation, on trouve ainsi, au fil du temps les propositions d'enseignes suivantes :

En 1909, le coiffeur Fritz Leuritz ; en 1914 Otto Brauer, maître cordonnier ; en 1919 Fritz Schneider, qui demande l'autorisation pour installer une pension avec débit de vin et de liqueur, suivi par Mme Auguste longchamps, qui demande l'autorisation d' "ouvrir un débit de boissons hygiéniques café, thé, etc... (sous exclusion complète de boissons alcooliques) ".

En 1964, on trouve la boucherie-charcuterie de Simon Wolff, auquel succèdera Robert Kahn, boucher-charcutier, puis l'enseigne "Les Héritiers d'Albert Sommer", boucher-charcutier à Merkwiller-Pechelbronn.

En 1991, on trouve une vitrine désignée comme "restaurant" et une autre vitrine comme "Salon de thé". A cette occasion est faite une photo conservée dans le dossier. Aujourd'hui le restaurant "Le King" sert une cuisine cacher, conforme aux normes alimentaires juives.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.