Loading...

26a avenue de la Forêt Noire (Strasbourg)

From Archi-Wiki

26a avenue de la Forêt Noire

Image principale



Chargement de la carte...

Date de construction 1911 à 1912
Architecte Emile Wolf
David Falk
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1911 à 1912
Architecte Emile Wolf
David Falk


Immeuble éclectique avec des éléments d'inspiration néo-baroque, mais aussi néo-classiques. Il en est de même pour l'immeuble contigu, à savoir le n° 26, qui bénéficie d'inspirations analogues mais qui se différencie du 26a par sa porte plus étroite, son balcon en pierre et l’absence d’oriel.

Les maîtres d’œuvres sont pour les deux immeubles les architectes associés David Falk et Emile Wolf, qui dressent les calculs statiques (Statische Berechnung).

L’entreprise de construction est celle de Charles Urban.

Le maître d’ouvrage, pour les deux immeubles également, est Louis Lippmann, dont le commerce de costumes militaires se situait rue de la Haute-Montée (Herrengarderobe-, Uniform- und Militäreeffekten-Geschäft-Hoher Steg 29), et qui était domicilié rue Gustave Klotz (Gust.- Klotz Str. 1)2.

L'autorisation de construire, pour le n° 26a, date du 16 mars 1911 (sauf erreur, on n’observe pas ici l’existence d’un avenant comme c’est le cas pour le n° 26

La fin de la construction date, comme pour le n° 26, du 17 février 1912.

Dès le 16 décembre 1911, l’autorisation est donnée pour l’installation d’un ascenseur électrique (Herstellung einer Personenaufzuganlage), conçu par le fabricant Carl Flohr, de Berlin (Chaussee-Strasse 35, Berlin).

On ajoutera que, d'après les annuaires de Strasbourg, l'architecte Emile Wolf a résidé et / ou installé son bureau d'architecte durant toute sa carrière dans cet immeuble (à partir du milieu des années 1930, il est précisé qu'il occupait le rez-de-chaussée).

N.B. : Dans ces 2 immeubles (les n° 26 et 26a), se trouvaient pendant l'occupation la NSFK Défense aérienne3.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 807W63
  2. Annuaire de Strasbourg de 1911 en ligne (AVES)
  3. On conservera ce renseignement, bien que le contributeur, qui l'a rajouté, soit resté trop vague, en citant simplement comme source le « Musée Historique de Strasbourg », sans plus de précision