Loading...

1 rue Stenger Bachmann (Strasbourg)

From Archi-Wiki

1 rue Stenger Bachmann, 14-16-18-20-22 rue Humann

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1936 à 1937
Architecte Georges Vogel
Edmond Picard
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1936 à 1937
Architecte Georges Vogel
Edmond Picard

Ensemble d'immeubles d'habitat social construit au milieu des années 1930 et qui comprend une somme de détails remarquables.

L'architecture est assez étrange, car composite, combinant un style moderniste typique des années 1930, avec des éléments évoquant plutôt les années 1900 (colonnes, façade moulurée).

Il s’agit d'un bloc de " maisons d’habitation à bon marché ".

L’autorisation de construire est donnée le 11.12.1935. Le maître d’ouvrage est « Le Foyer Strasbourgeois », Société d’habitations à bon marché à Strasbourg, représentée par A. Koeberlé, commissaire aux Délégations Judiciaires, au Palais de Justice.

Les maîtres d’œuvre sont les architectes Edmond Picard et Georges Vogel.

De nombreuses entreprises de constructions sont mentionnées comme partenaires pour la construction et il est difficile de faire le tri de celles qui ont finalement réalisé l’ensemble.

En voici la liste exhaustive : Brion et Martin, 11 rue Sainte-Aurélie, Steinbach Frères, 4 rue des Foulons, Veuve Dietsch et Cie, 5a rue de Rosheim), mais les travaux de terrassement et les fondations sont exécutées par l’entreprise de construction « La Société Alsacienne de travaux Publics » (anciennement A. Gerig), située toute de l’Hôpital et chemin du Heyritz. La fondation est en pieux, Système Franki, par l’entreprise de constructions Th. et Ed. Wagner, 14 rue Adolphe Seyboth. Léon Ursleur, ingénieur-Conseil, 8 chemin des Roses, fait les calculs de résistance des pieux Franki.

Le gros œuvre est livré le 23.9.1936, en présence de l’architecte Mr. Vogel. Les travaux sont terminés au 14.8.1937.

On trouve des certificats de sinistré, suite aux bombardements aériens du 25.9.1944, avec de « légers dégâts » aux 2e et 3e étages, mais on lit également les termes « fortement endommagé ».

On trouve encore dans le dossier une photo datée de mai 1771, à l’occasion d’un projet de transformation de la façade.

En 1990, est prévue la réhabilitation, ainsi que l’aménagement de logements dans les combles.

Information 2

Date 1971

Une photo, datée de mai 1971, est faite à l’occasion d’un projet de transformation de la façade.

Références

Annexes

Liens internes

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
Merci Roland. Je note, en passant que les deux architectes sont nés la même année (1893). Peut-être se sont-ils rencontrés lors de leurs études.

Roland burckel

31 months ago
Score 0
J'ai regroupé les photos et je te laisse faire la suite.

Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
Je ne suis pas sûr que tu m'aies bien compris : je suggérais de transférer la photo postée par Jocelyne, de l'événement construction situé rue Stenger Bachmann dans l'événement construction situé rue Humann, qui était le plus "fourni". Puis de supprimer dans la foulée le premier événement construction vidé de son contenu. En effet, sinon, il y a deux événements construction dans la même fiche. Quand j'aurai ensuite trouvé le temps de consulter le dossier, je pourrai préciser dans le texte de la fiche toutes les adresses concernées. A moins que tu le fasses d'emblée ?

Roland burckel

31 months ago
Score 0
Tous les immeubles de cet ensemble construit par Picard et Vogel sont regroupés.

Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
Je suis partant, à condition de relier carrément les deux adresses. Rien ne nécessite en effet de procéder comme tu l'as fait, car au n° 1, rue Stenger-Bachmann on ne trouve qu'une simple photo, qu'il suffirait de transférer.

Roland burckel

31 months ago
Score 0

Wilfred, il ne te reste plus qu'à consulter le dossier de la PB aux Archives.

J'ai rajouté les n°14-16 et mis un lien avec le n°1, rue Stenger-Bachmann qui fait partie du même ensemble.

Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
En cherchant sur Google Maps et dans les cotes des Archives, c'est la deuxième option, celle du DHRS, qui est la bonne. Il s'agissait sûrement de logements privés et pas d'habitat social, mais vu l'ampleur de ce projet immobilier, il aurait été judicieux de le traiter comme un ensemble raisonné, un peu à la manière du Parc immobilier social des rues Pestalozzi, Liège, Louvain et Forêt-Noire, et de cerner l'ambition et les options de ce projet. Ainsi, les choix esthétiques trouveraient peut-être une explication plausible.

Wilfred HELMLINGER

31 months ago
Score 0
Très intéressante, ta contribution, Roland ! Tous ces éléments décoratifs, et en particulier les têtes sculptées, donnent envie d'en savoir plus, sur le ou les commanditaires et même sur le ou les sculpteur(s). On lit des initiales au-dessus de l'entrée du n° 22 (peut-être X.W. ?). Je me demande si cela n'aurait pas valu le coup d'individualiser chaque immeuble, quitte à renvoyer le lecteur d'un immeuble à l'autre concernant les remarques stylistiques ? Ou alors, l'ensemble construit par les architectes Picard et Vogel est-il encore plus vaste ? Le DHRS, éd. 2002, page 102, le fait courir des n° 14 à 22...