Loading...

13 rue de Reims (Strasbourg)

From Archi-Wiki

13 rue de Reims

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1904 à 1905
Architecte Auguste Brion
Structure Immeuble
Courant architectural art nouveau
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1904 à 1905
Architecte Auguste Brion

Historique de la construction.

Immeuble de rapport construit en 1904 par l'architecte Auguste Brion pour Henri Schlagdenhauffen, banquier, au 10 quai Kléber, son fils Alfred ( 04/01/1893 - 24/02/1986 ) deviendra professeur à la Faculté des Lettres, auteur dramatique et Directeur du Centre d' études germaniques de l' Université de Strasbourg.

La rue de Reims s'appelait à l'époque "Ludwigshafen-Strasse".

Permis accordé le 18.5.1904 et fin des travaux le 29.6.1905.

Descriptif architectural.

L'immeuble compte 4 étages. Une frise florale souligne les limites de la façade.

"Les calages sont ornés de manière originale pour l'époque contemporaine, limitant le nu du mur par une frise droite, verticale, traçant le niveau des étages depuis l'étage noble et prenant congé en motif floral à grand ouvert sous le bandeau festonné de l'entablement."

On retrouve la même frise florale verticale au n° 8 rue de Thann (Neudorf), construit 8 ans plus tard, pour Auguste Brion commanditaire qui fait appel à Aloys Walter pour les plans.

L'organisation des 6 travées reste symétrique avec la porte d'entrée au milieu entre les travées 3 et 4.

"la porte piétonne, recherchée par ses nervures originales sera reprise de façon beaucoup plus exaltée en plasticité dans la rue Sleidan n° 22 conçu trois mois plus tard."

Des balcons à garde-corps en ferronnerie aux formes bombées néo-baroque et avec un motif décoratif Art Nouveau ornent les baies géminées des travées 2 et 5, à tous les étages.

Le chassis des fenêtres est doté d'un mouvement "languissant". Le décor sculpté des allèges et des chambranle est plus Jugendstil.2

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 857W199
  2. Shelley Hornstein [archive], Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse Doctorat de 3è cycle, 1981, page 186.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Jocelyne BOES

31 months ago
Score 0

Alfred Schlagdenhauffen a publié en 1934

"La Langue des poètes strasbourgeois Albert et Adolphe Matthis"

Jocelyne BOES

31 months ago
Score 0
on retrouve la même frise florale verticale au n° 8 rue de Thann (Neudorf)

Jean-Daniel Lohner

31 months ago
Score 0
D'après mes informations personnelles Heinrich ou Henri Schlagdenhauffen était banquier c'est son fils Alfred qui était professeur à la Faculté de Lettres.

Jocelyne BOES

31 months ago
Score 0
Une frise verticale florale orne et souligne chaque côté de la façade. La ferronnerie des balcons choisit la ligne serpentine, mais les baies s'entourent de motifs sculptés plus jugendstil.