Loading...

Adresse:132 Avenue de Colmar (Strasbourg)

From Archi-Wiki

132 Avenue de Colmar (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1937
Architecte Maurice Martin
Structure Station-service

Date de transformation environ 2000
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1937
Architecte Maurice Martin

Immeuble dont l'architecture évoque celle des années 1930 et qui sollicite le regard à l’angle de l’avenue de Colmar et de la rue de la Station.

En réalité, son aspect actuel est le résultat d'une transformation récente, postérieure en tous les cas à 1995.

Le bâtiment d'origine a été construit en 1937 et il s'agissait d'une station distributive d’essence. Celle-ci comprenait un bâtiment de bureau et un hall formant marquise en partie en saillie sur l’alignement légal, avec l’installation de deux appareils distributeurs d’essence en saillie sur le dit alignement et de deux dépôts souterrains de lignes inflammables, à l’angle de la rue de la Station. C’est à peu de chose près la description de la construction de 1937, contenue dans le dossier.

Le maître d’ouvrage était la Maison Desmarais Frères, une raffinerie de pétrole parisienne, ayant déjà, semble-t-il, à cette date des antennes à Nancy et Strasbourg. Le maître d’œuvre en était l’architecte et entrepreneur Maurice Martin, également appelé Martin-Degoumois, dont les bureaux se trouvaient au n° 40, rue Oberlin, et le chantier, rue du Heiritz.

L’autorisation de construire a été accordée le 27 mai 1937. La réception finale a eu lieu le 29 décembre 1937, en présence de l’architecte-entrepreneur Monsieur Martin, qui remplace la propriétaire, « la Maison Desmarais Frères ». On précisera encore qu’avait également participé à la conception et à la construction de l’ouvrage l’ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique de Zurich Charles Kuhlmann, situé 66, avenue Jean-Jaurès, à Strasbourg.

Concernant le destin de la cette station relais d’essence, on sait par le dossier qu’elle existait encore en 1952, et s’appelait à l’époque « la station Relais de Neudorf », toujours gérée par la Maison Desmarais Frères. Mais en 1981, c’est une « Station Service Total ». En 1988, un projet de construction d’un immeuble d’habitation avec bureaux et locaux d’exposition voit le jour, mais n’est pas réalisé. On verra qu'en 1995, un nouveau projet voit le jour.


Etat des lieux en 1995 et projet de restaurant resté sans suite1

Date 1995

A cette date, le propriétaire des lieux souhaite transformer la station service en restaurant-Grill, qu'il aurait appelé "Relais du Neudorf". Le projet est confié à l'architecte DPLG Christiane Ullmann, située 21 boulevard Leblois. Mais sans qu'il soit facile de dire pour quelle raison, le projet n'aura pas de suite.

Il n'est cependant pas inintéressant de lire les arguments développés à cette occasion, et qu'on peut lire dans le dossier : on lit ainsi que le garage crée dans son état actuel de fort délabrement un impact visuel des plus désastreux, effet particulièrement sensible sur cette avenue réaménagée par l'arrivée du tram et au bâtiment fort revalorisé.

Le projet propose de conserver les volumes qui s'intègrent particulièrement à un quartier semi-tertiaire comportant des bureaux / ateliers à toiture plate et des habitations en R + Combles ou R + 2.

Un nouveau cachet sera donné au bâtiment lui-même par :

- la fermeture de l'auvent par de grandes baies vitrées, maintenant à ce lieu une certaine transparence.

- l'aménagement de la terrasse par un garde-corps enlève à ce bâtiment sa rigidité.

(Extraits d'un notice d'intégration au site, en date du 3 octobre 1995, accompagnée de deux photos datées du 4 octobre 1995).

Etat en 2017, suite à une complète transformation autour de l'an 2000

Date environ 2000
Architecte Patrick Philippi

L'état actuel de la construction à l'angle de la rue de la Station et de l'avenue de Colmar, et qui abrite actuellement un institut de beauté, n'a plus rien à voir avec l'ancienne station à essence qui a occupé les lieux durant des décennies.

Le nouveau bâtiment a cependant sûrement réutilisé des éléments de l'ancien établissement. Il apporte, par sa rotondité, ses vastes vitrines, et sa couleur blanche un caractère plaisant, qui de plus semble constituer une allusion esthétique à l'architecture des années 30, dont la station à essence était contemporaine.

Malheureusement le dossier qui contient les renseignements précis concernant cette transformation n'étant pas encore consultable (cote 1624W44) (il ne sera consultable, sans demande de dérogation, démarche longue et sans garantie de succès, qu'en 2031!), on se verra obligé de se contenter d'une hypothèse concernant la date de sa réalisation qui s'est sans doute située entre 1997 et 2005 (dates d'ouverture et de clôture du dossier en question).

Concernant le maître d'oeuvre, il a été cependant possible de recueillir un renseignement émanant des Archives, et en l'occurrence il s'agirait de l'architecte D.P.L.G. Patrick Philippi. Mais cette donnée reste tout naturellement encore à confirmer.

Références