Loading...

Adresse:11 rue Finkmatt (Strasbourg)

From Archi-Wiki

11 rue Finkmatt

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1896 à 1897
Entrepreneur Frédéric Peter
Julie Greiner, née Bieth
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1896 à 1897
Entrepreneur Frédéric Peter
Julie Greiner, née Bieth

Immeuble de 4 étages en brique rouge et pierre de taille construit à la toute fin du 19 e siècle. Le rez-de-chaussée est dévoué depuis toujours à deux commerces et la façade est animée par une quantité de petits balcons aux étages élevés et par un grand balcon courant sur tout le 1er étage.

Mais pour avoir une idée de son aspect d’origine, le mieux sera encore de se référer au dessin de l’architecte, car on verra que l’immeuble a été défiguré au cours du temps par la transformation de ses mansardes.

Le maître d’œuvre est l’entreprise de construction de Julie Greiner, la veuve de l'entrepeneur Louis Greiner, mais les dessins et plans sont signés par Frédéric Peter.

Le maître d’ouvrage est Georges Weil, maître boucher (Metzgermeister) dans la Grand-Rue (Langestrasse 94).

L’autorisation de construire est accordée le 23.12.1896. L’achèvement des travaux a lieu le 8.10.1897.

Sur le plan d’origine du rez-de-chaussée, celui-ci comprenait des deux côtés d’une entrée et d’un couloir centraux, un magasin (Laden) à gauche, et un restaurant (Wirthschaft) à droite.

Au cours du temps, le magasin de gauche a été longtemps dévolu à un commerce d’alimentation. On trouve en effet en 1945 un courrier de Philippe Ogé, gérant d’une « Confiserie-Chocolaterie-Biscuiterie » situé à cette adresse, et des photos du même magasin dans les années 1970 et 1990, qui le confirment. Il semble qu’il ait ensuite abrité la « Banque du Posphore ». Aujourd’hui , il abrite une « Agence d’emploi ».

Le commerce de droite, par contre, ne semble pas être resté très longtemps un restaurant, et paraît avoir été inoccupé assez souvent, ce qui semble encore être le cas actuellement.

Ce qui a principalement transfiguré cet immeuble au cours du temps est la transformation en 1961, par le propriétaire de l’époque, des mansardes de l’immeuble. Le maître d’oeuvre était l’entreprise Barbier et Kientz, située n° 7, Chemin du Heyritz.

Références