Loading...

11 avenue des Vosges (Strasbourg)

From Archi-Wiki

11 avenue des Vosges

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1903 à 1904
Architecte Ferdinand Kalweit
Structure Immeuble
Courant architectural art nouveau
néo-baroque
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction12

Date 1903 à 1904
Architecte Ferdinand Kalweit

Historique de la construction.

Immeuble réalisé par l'architecte Ferdinand Kalweit pour Karl Hauss, maître-boulanger.

Sont intervenus également les entrepreneurs Florent Rudloff et Emil Unfried.

Permis de construire accordé le 13.01.1903 et fin des travaux le 3.02.1904.

Le dossier de la Police du Bâtiment conserve plusieurs plans en assez mauvais état.

Les plans signés par Kalweit datent de décembre 1902.

D'autres plans de 1906 ont le tampon de J.Heichelbech, Bauunternehmer.

Descriptif architectural.

L'immeuble comporte 4 étages de 6 travées avec 6 mansardes pour les combles.

Une bande marque la limite entre le soubassement et le premier étage, une autre souligne le dernier étage.

A chaque étage, un balcon orne les baies de la deuxième et cinquième travée, ce qui donne une disposition symétrique de l'ensemble des fenêtres.

Le motif décoratif de la ferronnerie des balcons ainsi que le motif sculpté des linteaux,

sous la corniche du toit, évoquent une tendance jugendstil.

Au rez de chaussée, 3 portes identiques occupent les 2 travées du milieu : une porte donnant accès au couloir et à l'escalier pour les étages et de chaque côté une porte donnant accès à un magasin avec 2 vitrines.

Sur les plans, les 3 portes ne disposent pas d'une imposte et les motifs décoratifs (branches de feuillus en 1902 et têtes de lion en 1906) n'ont pas été réalisés.

Commentaire de S.Hornstein: "mise à jour d'une formule employée par Kalweit aux 22 (immeuble détruit par bombardement de 1944) et 24 Avenue des Vosges qui présentent un poncif bien semblable avec une décoration en façade purement néo baroque française."

"Façade "passe partout" se prêtant aussi bien aux fantaisies "coup-de-fouet" qu'à un historicisme académique."3

Références

  1. HORNSTEIN SHELLEY (Thèse 1981) (Livre)
  2. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 720W199
  3. Hornstein Shelley, Tendances d'architecture art nouveau à Strasbourg, Thèse 1981.