Loading...

Difference between revisions of "Adresse:9 rue de la Douane (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
m (Remplacement de texte — « File: » par « Fichier: »)
(Historique : cpz47@sfr.fr)
Line 24: Line 24:
 
Cette adresse est citée dès 1313 par Seyboth dans son livre ''Das Alte Strassburg'' p.120
 
Cette adresse est citée dès 1313 par Seyboth dans son livre ''Das Alte Strassburg'' p.120
  
Vers la fin du XVI° siècle, la maison est occupée par un cordier du nom de Hagg. Aussi bien lui que son épouse suscitent l’étonnement et la curiosité tant ils accusent un embonpoint hors normes, ce qui leur vaut la visite de nombreuses personnalités.<ref> Das Alte Strassburg, Seyboth, p.120</ref>
+
Vonsieur Jacob BARRE 1313 constructeur "Zur Liebenecke" 1350/1355 maison qui fait partie de l'évêché de 1402 à 1502
 +
 
 +
HEIDELBERG - Boulanger (Boulangerie 1427 pour la maison arrière)
 +
 
 +
DIEBOLT, Boulanger rue de l'Ecurie, 1466
 +
 
 +
GallBON 1544 - Monsieur BON cordier 1587
 +
 
 +
Cours vis à vis de la Douane, Johannes Georg HAAG, le gros cordier de la ville et sa encore plus corpulente épouse, 1612 (ils faisaient ensemble 929 livres).
 +
 
 +
Le Pfalsgraf Johannes von Zweibrücken et son épouse ont rendu visite en 1617 au couple.
 +
 
 +
FUSSINGER Frédéric, Cordier 1738-1765 (Transformation extérieure et escalier Rococo)
 +
 
 +
FUSSINGER Samuel, cordier, 1789-1793
 +
 
 +
SALTZAMANN 1811
 +
 
 +
LOBSTEIN & MARTIN, avocat 1830-1857
 +
 
 +
OPPERMANN, assureur l'urbaine, 1860-1903
 +
 
 +
ZETZNER H. Installateur 1910
 +
 
 +
ZETZNER Robert et Lina DORMEYER de 1970 à ce jour
 +
 
 +
En 1976 - Robert ZETZNER et Lina DORMEYER obtiennent le prix de la maison Strasbourgeoise pour une restauration effectuée en 1975.<ref>Das Alte Strassburg, Seyboth, p.120</ref>
  
 
=== Construction ===
 
=== Construction ===
Line 36: Line 62:
 
|date = 1930
 
|date = 1930
 
}}
 
}}
 
  
 
<gallery>
 
<gallery>

Revision as of 15:18, 3 December 2019

9 rue de la Douane

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1730
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1730

Historique

Cette adresse est citée dès 1313 par Seyboth dans son livre Das Alte Strassburg p.120

Vonsieur Jacob BARRE 1313 constructeur "Zur Liebenecke" 1350/1355 maison qui fait partie de l'évêché de 1402 à 1502

HEIDELBERG - Boulanger (Boulangerie 1427 pour la maison arrière)

DIEBOLT, Boulanger rue de l'Ecurie, 1466

GallBON 1544 - Monsieur BON cordier 1587

Cours vis à vis de la Douane, Johannes Georg HAAG, le gros cordier de la ville et sa encore plus corpulente épouse, 1612 (ils faisaient ensemble 929 livres).

Le Pfalsgraf Johannes von Zweibrücken et son épouse ont rendu visite en 1617 au couple.

FUSSINGER Frédéric, Cordier 1738-1765 (Transformation extérieure et escalier Rococo)

FUSSINGER Samuel, cordier, 1789-1793

SALTZAMANN 1811

LOBSTEIN & MARTIN, avocat 1830-1857

OPPERMANN, assureur l'urbaine, 1860-1903

ZETZNER H. Installateur 1910

ZETZNER Robert et Lina DORMEYER de 1970 à ce jour

En 1976 - Robert ZETZNER et Lina DORMEYER obtiennent le prix de la maison Strasbourgeoise pour une restauration effectuée en 1975.2

Construction

La maison est reconstruite en 1730 sous son aspect d'aujourd'hui. Sa façade présente un encorbellement qui repose sur deux massives consoles en pierre ornées de feuilles d’acanthe et de rinceaux de feuillages de style Louis XIV.

En 1930

Date 1930


Autres vues sur cette adresse

Références

  1. Connaître Strasbourg (éditions 1976) (Livre)
  2. Das Alte Strassburg, Seyboth, p.120

Sources

Connaître Strasbourg, édition 1976, p141 et Dictionnaire Historique des rues de Strasbourg, p71).

La maison fait l'angle avec la rue de l'Écurie.

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Carine

2 months ago
Score 0

Bonjour, Histoire de l'intérieur de cet immeuble. A l'époque l'entrée était constituée d'un grand hall qui servait comme écurie; Le 1er étage était composé des salons de réception Le 2ème étage servait de logement au propriétaire des lieux Le 3ème étage avait des chambres de bonnes Le 4ème étage étaient les greniers, une échelle permettait d'accéder à un 5ème étage sous les toits, étage ouvert permettant l'aération de la maison Le 1er et le 2ème étage avaient une cheminée, puis la maison était chauffée avec des poêles à charbon L'immeuble dispose également de caves sous tout le sous-sol, caves souvent inondées lors des crues de l'Ill. Mes parents ont rénové cet immeuble entre 1969 et 1999, le 1er étage et le 2ème étages sont 2 appartements d'environ 140m2 avec des plafonds à 3m50, le 3ème étage comporte 2 appartements d'environ 60m2, le 4ème étage était composé de 4 studios meublés souvent occupés par des étudiants. N'hésitez pas à poser des questions, je vous répondrai avec plaisir.

Cordialement Carine Pardiès née Zetzner

Fabien Romary

30 months ago
Score 0

Merci pour votre message Elise (vous pouvez m'appeler Fabien!), grâce à votre 1er commentaire vous avez fait avancer la fiche et c'est le but !

J'apprécie beaucoup ce type d'échange car en partant d'une fiche médiocre on obtiens une fiche un peu moins mauvaise etc. jusqu'à atteindre - c'est l'objectif ultime - un contenu encyclopédique libre et gratuit.

Vous pouvez m'envoyer avec grand plaisir votre document par mail à l'adresse :

fabien.romary (at) gmail.com

Je vous laisse remplacer le (at) par @ je suis obligé de procédé ainsi à cause du spam;

Je mettrais le document en ligne pour que chacun puisse en prendre connaissance et ainsi enrichir la fiche. Merci d'avance.

Aw2mw bot

30 months ago
Score 0

Bonjour Fabien ( Monsieur Romary ),

Par chance, l'actuelle propriétaire de la maison ( qui a reçu un prix de la ville de Strasbourg dans les années 60 ? 50? pour sa complète rénovation et notamment la conservation d'un escalier très particulier) avait fait faire des recherches. Le résultat des recherches tient dans un petit dossier très précis et bien documenté ( donc avec des informations vérifiables) ; dois-je le poster ici ou l'envoyer à quelqu'un pour vérification ? Et puis aussi, pour l'anecdote, si vous n'avez jamais eu l'opportunité de passer la porte .... La reconstruction de 1730 se voit à partir du premier étage : en plus d'une ligne très très nette, la largeur de la pierre diminue de moitié ...

Je crois qu'il devient trop évidement que j'aime cette maison et vais donc m'arrêter là ! Merci encore et bonne journée !

Wilfred HELMLINGER

30 months ago
Score 0
Merci Roland pour cette précision. L'ouvrage "Connaître Strasbourg" a donc trouvé sa source dans Seyboth !

Roland burckel

30 months ago
Score 0
Si, c'est de Seyboth dans "Das Alte Strssburg", p. 120: "Johan Georg Haag, le gros "Stadtseiler" et sa femme encore plus grosse pesaient 929 livres ensemble", qui lui-même cite sa1

Wilfred HELMLINGER

30 months ago
Score 0
Non, cette anecdote est extraite de "Connaître Strasbourg".

Fabien Romary

30 months ago
Score 0

Merci Roland pour l'ajout de la source (Seyboth) je m'en doutais mais ai oublié de le mentionner dans mon précédant commentaire.

Concernant l'embonpoint hors normes ça ressemble aussi à du Seyboth... à vérifier

Wilfred HELMLINGER

30 months ago
Score 0
Soit dit en passant, l'anecdote relatant l'embonpoint des propriétaires me paraît incongru dans une fiche aussi succinte (sauf évidemment si elle était accompagnée d'une illustration ou d'un document relatant la chose, etc...). C'est bien sûr un avis personnel.

Fabien Romary

30 months ago
Score 0

Comme c'est précisé dans le texte la maison actuel est une reconstruction vers 1730, deux sources au moins le confirme. Ces sources sont indiqués dans le texte de la fiche.

Il s'agit bien d'une reconstruction, cela signifie qu'il y avait bien une maison avant celle ci dont nous n'avons pas de source pour la date de construction.

Si vous avez des informations complémentaires, n'hésitez pas à indiquer vos sources afin d'améliorer la fiche actuel. Merci d'avance.

Aw2mw bot

30 months ago
Score 0
La maison a été construite en 1313 et non en 1730 ! Merci pour ces belles photos en tout cas !
  1. Friese.