Loading...

Difference between revisions of "Adresse:8 Rue de Verdun (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
m
m
 
Line 6: Line 6:
 
|rue1=Rue de Verdun (Strasbourg)
 
|rue1=Rue de Verdun (Strasbourg)
 
|numéro1=8
 
|numéro1=8
 +
|longitude1 = 7.770875
 +
|latitude1 = 48.585640
 
|date1_afficher=1908
 
|date1_afficher=1908
 
|date1_début=1908
 
|date1_début=1908

Latest revision as of 17:32, 1 August 2020

8 Rue de Verdun (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1908
Architecte Henri Ernstberger
Entrepreneur Edmund Kern
Structure Immeuble
Courant architectural néo-gothique
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1908
Architecte Henri Ernstberger
Entrepreneur Edmund Kern

Immeuble de rapport construit en 1908 de style éclectique, qu’on pourrait aussi qualifier de « médiévalisant », si l’on fait exception des deux séries de quatre balcons, qui sont une disposition très courante au début du 20e s. La rue de Verdun s’appelait alors « Mannheimerstrasse ».

On remarquera que les allusions au style néo-gothique dominent au premier et au dernier niveau. Ainsi, au rez-de-chaussée on peut observer des fenêtres géminées de type ogival, de même qu’une entrée mimant celle d’un château médiéval ; au quatrième étage, tous les arcs de fenêtres sont de type ogival.

Les arcs en plein cintre du premier étage font penser davantage au style roman, et des arcs de forme plus anguleuse ornent les deux autres étages.

On notera que, malgré ces déclinaisons stylistiques qui animent la façade, celle-ci pèche cependant par un certain manque de relief. Cela correspond peut-être à un souci d’économie.

Le maître d’œuvre est l’architecte Henri Ernstberger, qui dresse le calcul statique (Statische Berechnung). Or, on a pu constater que cet architecte était coutumier de réalisations très inégales dans leur finition.

Il suffit de comparer les façades des n° 11 et 12, rue de l’Observatoire pour constater à quel point la première a une classe que ne présente pas la seconde, etc… Parmi ses réalisations les plus soignées, on mentionnera le n° 5, rue Stimmer, fleuron du style néo-gothique, ou l’immeuble où il résidait, le 1, rue Charles Gerhardt.

La façade du 4 rue Stimmer, également réalisée par cet architecte en 1907 est presque identique à celle de cet immeuble, alors que leurs plans sont différents. Une différence notable entre les deux façades est que les garde-corps des balcons de l'immeuble de la rue Stimmer sont réalisés dans le style néo-gothique, alors que ce n'est pas le cas pour ce bâtiment.

D’une manière générale, le rôle du maître d’ouvrage, et de sa capacité à investir, est donc primordial. Ici, on notera que le commanditaire Heinrich Brendel était un simple maître-tailleur (Schneidermeister).

L’entreprise de constructions qui a élevé l’édifice était dirigée par l’entrepreneur Edmund Kern, qui a collaboré plusieurs fois avec l’architecte Ernstberger.

L’autorisation de construire est accordée le 17 février 1908. La construction est achevée dès le 1 octobre 1908.

L’examen des plans permet de constater qu’il y a deux appartements par étage, avec du côté gauche, des 4 pièces, et à droite des 3 pièces, tous dénués à l’origine de salles de bains. Malgré la ressemblance de la façade avec le 4 rue Stimmer, les intérieurs sont assez différents. Le 4 rue Stimmer possède un meilleur standing, car dès l'origine s'y trouvaient des salles de bain2. D'une façon plus générale, les façades de la Neustadt sont conçues indifféremment de la distribution intérieure, elles constituent un décor à l'échelle urbaine qui ne permet pas de présumer du standing des logements3.

Comparaison plans et façade 4 rue Stimmer et 8 rue de Verdun

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.