Open main menu

Archi-Wiki β

8 Rue de Metzeral (Strasbourg)

8 Rue de Metzeral (Strasbourg)

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1896 à 1897
Entrepreneur Franz Mailänder
Structure Immeuble

Date de rénovation 2018
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse

Construction1

Date 1896 à 1897
Entrepreneur Franz Mailänder

Description avant ravalement de 2018

Immeuble à deux étages situé à l'angle de la rue de Metzeral et de la rue de Lièpvre.

Les encadrements des fenêtres sont en bois2, ce qui indique que l'ensemble de la structure de la maison est très probablement à pans de bois.

Un balcon au garde-corps en fer forgé est visible sur chaque façade sur rue au 2e étage. Il est probable qu'il y avait également deux balcons au premier étage vers la rue de Metzeral d'après les traces visibles sur la façade avant la rénovation.

Historique de l'immeuble

Cet immeuble double construit à l’angle de deux rues a une longue histoire qu’il est difficile de résumer. Lors de sa construction en 1896-1897, il comportait un rez-de-chaussée, un premier étage et un étage mansardé. La rue s’appelait encore « Rheinziegelstrasse ».

Le maître d’œuvre et maître d’ouvrage était l’entrepreneur (Bauunternehmer) Franz Mailänder, qui venait de construire en 1895 la maison voisine située rue de Lièpvre et qui porte le numéro 10. Etait-ce pour élargir son « espace vital » ou pour investir dans l’avenir ?

L’autorisation de construire lui est accordée le 2 mars 1896 et la construction est achevée le 5 janvier 1897. Par la suite, Franz Mailänder ne tarde pas à transformer le 8 rue de Metzeral. Ainsi, dès 1898, il transforme l’étage mansardé, ce qui fait que l’immeuble est alors pourvu de deux étages.

L’immeuble comporte à cette époque trois balcons du côté de l’actuelle rue de Metzeral, et une véranda est prévue, ainsi qu’un pré-jardin (Vorgarten). Mais les transformations et les ajouts sont difficiles à cerner avec précision, ce qui est sûr c’est que Mailänder ajoute très vite une buanderie et des dépendances à l’arrière.

La transformation la plus importante est cependant celle qui en 1907 fait de l’immeuble un restaurant. Le bâtiment change-t-il alors de main ? Il semble bien qu’il soit devenu en effet vers 1910 la propriété de la Brasserie Schutzenberger, de Schiltigheim. Et sa destinée de restaurant sera alors bien établie pendant plus d’un demi-siècle, ce qu’on a beaucoup de mal à imaginer aujourd’hui.

En 1921, le restaurant s’appelle « Au Tireur ».

En 1941, il s’appelle « Zum Schützen », situé Leberauerstrasse 8, et le propriétaire est la Brasserie et Malterie Charles Kleinknecht, de Schiltigheim.

En 1948, l’établissement s’appelle à nouveau débit de boissons « Au Tireur » (l’adresse est encore n+8, rue de Lièpvre, et ne deviendra qu’ensuite 8, rue de Metzeral) (Une note manuscrite précise que « les locaux affectés au restaurant se composent d’une salle de restaurant, d’une petite salle, d’une cuisine, d’un wc pour femmes, d’un wc pour hommes avec un urinoir »).

Par la suite le restaurant porte toujours le même nom, avec indifféremment comme adresse : 8, rue de Lièpvre ou 8 rue de Metzeral (mais plus souvent la première). Une photo datée de 1976, faite à l’occasion de la pose d’une enseigne lumineuse, donne un aperçu de son aspect, et l’on constate qu’il est encore entouré d’une clôture. On notera aussi que le balcon du premier étage à l’angle de la rue de Lièpvre est encore en place.

En 1983, le commerce change complètement d’affectation puisqu’il abrite désormais le « Comptoir de la Plante » et propose des « Plantes vertes et Exotiques ». L’adresse est cette fois définitivement le 8, rue de Metzeral. Deux photos (malheureusement de mauvaise qualité et datées d’après le contexte de l’année 1983) donnent un aperçu de ce commerce.

Enfin, en 1991, la construction semble intégralement consacrée à des habitations, et on y trouve quatre copropriétaires, qui prennent l’initiative de travaux à l’arrière de l’immeuble, ce qui ne transforme donc pas l’aspect de la façade.

Ravalement

Date 5/12/2018

Ravalement et pose d'isolation extérieure en cours.

Vues actuelles

Date 2020

L’aspect actuel de l’immeuble est-il dû au ravalement de fin 2018 ou à une rénovation plus récente ? Toujours est-il que celle-ci est très réussie, en donnant à l’immeuble une touche complètement nouvelle.

En examinant les ferronneries des balcons restants, on ne peut qu’être frappé par la présence d’un dessin qui ressemble, en tous les cas concernant sa partie supérieure, au symbole des brasseurs3.

Il y a de fortes chances que ces éléments datent de la période où cet immeuble était la propriété de brasseurs, mais on ne peut pas en dire davantage, d’autant que le symbole ici ne semble pas être complet.

Références