Loading...

Difference between revisions of "Adresse:80 route de Schirmeck (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
(Révision du 4/08/2015 à 22h51 importée depuis Archi-Wiki)
(La consultation du dossier)
 
(7 intermediate revisions by 3 users not shown)
Line 23: Line 23:
 
|architecte = Théo Berst
 
|architecte = Théo Berst
 
}}
 
}}
Le n° 80, comme les n° 78 et n° 84, route de Schirmeck sont des maisons construites dans la zone de servitudes imposant des édifices démontables. Ces trois maisons sont des exemples de l'architecture à pans de bois, marquant l'histoire de Strasbourg. Elles se différencient par les matériaux de leurs façades: un remplissage en brique un enduit et une façade recouverte de bardeaux en bois.<ref> A la découverte des quartiers de Strasbourg Montagne - Verte Elsau</ref>
+
Le n° 80, comme les [[Adresse:78_route_de_Schirmeck_(Strasbourg)|n° 78]] et [[Adresse:84_route_de_Schirmeck_(Strasbourg)|n° 84]], route de Schirmeck sont des maisons construites dans la zone de servitudes imposant des édifices démontables. Ces trois maisons sont des exemples de l'architecture à pans de bois, marquant l'histoire de Strasbourg. Elles se différencient par les matériaux de leurs façades: un remplissage en brique un enduit et une façade recouverte de bardeaux en bois<ref> A la découverte des quartiers de Strasbourg Montagne - Verte Elsau, dépliant édité par la Ville de Strasbourg</ref>.
  
<u>La consultation du dossier</u> permet d'apprendre que le commanditaire du n° 80 était un fonctionnaire des Chemins de Fer (''Kais. Eisenbahn Sekretär'') du nom de Hans Ging, qui avait déjà aupravant fait construire en 1899 le n° [[Adresse:Maison des glacis (Strasbourg)|78, route de Schirmeck]], où il résidait.
+
=== La consultation du dossier ===
 +
permet d'apprendre que le commanditaire du n° 80 était un fonctionnaire des Chemins de Fer (''Kais. Eisenbahn Sekretär'') du nom de Hans Ging, qui avait déjà auparavant fait construire en 1899 le n° [[Adresse:78 route de Schirmeck (Strasbourg)|78, route de Schirmeck]], où il résidait.
  
 
Le projet d’habitation avec dépendances reçoit l'autorisation de construire le 27.8.1902. La construction est achevée le 29.7.1903.
 
Le projet d’habitation avec dépendances reçoit l'autorisation de construire le 27.8.1902. La construction est achevée le 29.7.1903.
  
Le projet global est signé le 15 juillet 1902 par le commanditaire Hans Ging, et par Th. Berst. On peut conclure sans grande chance de se tromper qu’il sans doute de l’architecte Théo Berst, qui vient de teriner ses études à la ''Kaiserliche Technische Hochschule'' de Strasbourg, qu’il a fréquentée de 1898 à 1902.
+
Le projet global est signé le 15 juillet 1902 par le commanditaire Hans Ging, et par Th. Berst. On peut conclure sans grande chance de se tromper qu’il s'agit sans doute de l’architecte Théo Berst, qui vient de terminer ses études à la ''Kaiserliche Technische Hochschule'' de Strasbourg, qu’il a fréquentée de 1898 à 1902.
  
 
On sait par ailleurs, que Théo Berst était le fils de Charles Berst, ingénieur aux Chemins de fer, qui semble avoir possédé le terrain auparavant, si l’on se fie au plan de situation du projet du n° 78, route de Schirmeck.
 
On sait par ailleurs, que Théo Berst était le fils de Charles Berst, ingénieur aux Chemins de fer, qui semble avoir possédé le terrain auparavant, si l’on se fie au plan de situation du projet du n° 78, route de Schirmeck.
  
 
En 1929, le propriétaire est Alphonse Kapp, domicilié 8, rue des Glacières, qui fait agrandir la maison à l’arrière.
 
En 1929, le propriétaire est Alphonse Kapp, domicilié 8, rue des Glacières, qui fait agrandir la maison à l’arrière.
 +
 +
<gallery>
 +
Fichier:80 route de Schirmeck Strasbourg 59073.jpg|Façade sur rue. Etat en 2015.
 +
Fichier:80 route de Schirmeck Strasbourg 16110.jpg|Vue d'angle. Etat en 2010.
 +
Fichier:80 route de Schirmeck Strasbourg 63589.jpg|Au-dessus de la porte se trouve l’inscription «Eigner Herd ist goldes Werth» que l’on pourrait traduire par « Avoir son propre foyer vaut de l’or». Plus haut se trouve la date de construction 1902 précédée des lettres A et D pour «Anno Domini», an du seigneur.
 +
</gallery>
  
 
== Références ==
 
== Références ==
 
<references />
 
<references />

Latest revision as of 15:56, 10 March 2020

80 route de Schirmeck

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1902 à 1903
Architecte Théo Berst
Structure Maison
Courant architectural alsacien (colombage)
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Maison des glacis1

Date 1902 à 1903
Architecte Théo Berst

Le n° 80, comme les n° 78 et n° 84, route de Schirmeck sont des maisons construites dans la zone de servitudes imposant des édifices démontables. Ces trois maisons sont des exemples de l'architecture à pans de bois, marquant l'histoire de Strasbourg. Elles se différencient par les matériaux de leurs façades: un remplissage en brique un enduit et une façade recouverte de bardeaux en bois2.

La consultation du dossier

permet d'apprendre que le commanditaire du n° 80 était un fonctionnaire des Chemins de Fer (Kais. Eisenbahn Sekretär) du nom de Hans Ging, qui avait déjà auparavant fait construire en 1899 le n° 78, route de Schirmeck, où il résidait.

Le projet d’habitation avec dépendances reçoit l'autorisation de construire le 27.8.1902. La construction est achevée le 29.7.1903.

Le projet global est signé le 15 juillet 1902 par le commanditaire Hans Ging, et par Th. Berst. On peut conclure sans grande chance de se tromper qu’il s'agit sans doute de l’architecte Théo Berst, qui vient de terminer ses études à la Kaiserliche Technische Hochschule de Strasbourg, qu’il a fréquentée de 1898 à 1902.

On sait par ailleurs, que Théo Berst était le fils de Charles Berst, ingénieur aux Chemins de fer, qui semble avoir possédé le terrain auparavant, si l’on se fie au plan de situation du projet du n° 78, route de Schirmeck.

En 1929, le propriétaire est Alphonse Kapp, domicilié 8, rue des Glacières, qui fait agrandir la maison à l’arrière.

Références

  1. Archives de la ville et de l'Eurométropole (Bibliothèque) - Cote 821W359
  2. A la découverte des quartiers de Strasbourg Montagne - Verte Elsau, dépliant édité par la Ville de Strasbourg