Loading...

Difference between revisions of "Adresse:265 route de Schirmeck (Strasbourg)"

From Archi-Wiki
(Révision du 9/06/2013 à 11h26 importée depuis Archi-Wiki)
(Images importées depuis Archi-Wiki)
Line 37: Line 37:
  
 
Notons encore qu'en 1991, un particulier demande l'autorisation de reconstruire une remise et d'agrandir une terrasse accolée à l'arrière de l'immeuble. La fin des travaux date de 1993. On peut signaler aussi que la parcelle située juste devant la maison, tombant dans l'élargissement à 20 mètres de la route de Schirmeck, a dû être cédée à la collectivité, également en 1991.
 
Notons encore qu'en 1991, un particulier demande l'autorisation de reconstruire une remise et d'agrandir une terrasse accolée à l'arrière de l'immeuble. La fin des travaux date de 1993. On peut signaler aussi que la parcelle située juste devant la maison, tombant dans l'élargissement à 20 mètres de la route de Schirmeck, a dû être cédée à la collectivité, également en 1991.
 +
 +
<gallery>
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38675.jpg|
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38677.jpg|
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38688.jpg|Le n° 267
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38689.jpg|Les n° 265 et 267
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38736.jpg|Dessin d'archive:  projet global  (1897)
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38737.jpg|Maisons des Tanneries de France  Fig. 37 du livre "Lingolsheim,  une histoire, Le Verger, 2002.
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38738.jpg|Document d'archive:  arrière du n° 267  vers 1991
 +
File:265 route de Schirmeck Strasbourg 38739.jpg|Document d'archive:  plan du service de  l'arpentage (1991)
 +
</gallery>
  
 
== Références ==
 
== Références ==
 
<references />
 
<references />

Revision as of 05:27, 2 September 2017

265-267 route de Schirmeck

Image principale


Chargement de la carte...

Date de construction 1897 à 1898
Structure Maison
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1897 à 1898

Ces maisons jumelées sont les plus anciennes du secteur Molkenbronn / Henri Sellier. Elles datent de la fin du XIXème siècle.

Il s'agissait sans doute de maisons de maraichers ou d'ouvriers.

On peut d'ailleurs se demander si le vaste terrain à l'arrière des maisons où se trouvent aujourd'hui trois tours ne faisait pas partie de la parcelle de ces maisons.

La consultation du dossier de la maison n° 267 n'apporte malheureusement pas d'élément déterminant. On apprend seulement que l'autorisation de construire a été donnée à un particulier du nom de Hietter, originaire de Holtzheim, le 6.1.1897, pour une maison d'habitation située à l'époque au n° 65 b, et comprenant un simple rez-de-chaussée et un bâtiment annexe à l'arrière (Erbauung eines ebenerdigen Wohnhauses und Hintergebäude). La fin des travaux date du 26.5.1898.

Sur le plan de situation qui accompagne les dessins et plans, on remarquera le dessin de trois bâtiments de part et d'autre d'un chemin privé, qui pourraient correspondre aux trois maisons évoquées dans le livre sur Lingolsheim, dont il a été fait état en commentaire. L'une de ces maisons a pu être démolie pour faire place au n° 271. Mais il ne semble pas que l'hypothèse de l'ouvrage en question soit ici vérifiée. D'ailleurs, le style des deux maisons qui subsistent ne ressemble pas au style des maisons des Tanneries de France, dont la photo extraite de l'ouvrage est reproduite ci-dessous.

Notons encore qu'en 1991, un particulier demande l'autorisation de reconstruire une remise et d'agrandir une terrasse accolée à l'arrière de l'immeuble. La fin des travaux date de 1993. On peut signaler aussi que la parcelle située juste devant la maison, tombant dans l'élargissement à 20 mètres de la route de Schirmeck, a dû être cédée à la collectivité, également en 1991.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

51 months ago
Score 0
La consultation du dossier aux Archives n'apporte malheureusement pas de réponse claire...

Fabien Romary

51 months ago
Score 0

Merci pour cette précieuse information Wilfred. C'est fort probable qu'il s'agisse de ces maisons. Pour avoir fait le trajet à vélo plusieurs fois dans ce secteur je n'en vois pas d'autres maisons qui pourrait correspondre à la description. Peut être l'une d'elle a été démoli depuis que ce texte a été écrit vers 2002 ?

Je trouve ces maisons assez surréaliste dans leur environnement actuel fait de tours et barres des années 1960/70. En soi ces maisons n'ont rien d'exceptionnelle, mais si elles ont un lien avec les Tanneries, une petite plaque mériterait de le rappeler. Le nouveau parcours Montagne Verte Molkenbronn-Henri Sellier [archive] que je viens de mettre en ligne est en quelque sorte une plaque ou mémoire virtuelle...

Wilfred HELMLINGER

51 months ago
Score 0
Dans l'ouvrage "Lingolsheim / une histoire" paru aux éd. Le Verger, 2002, on lit, page 34 : "Dès la fin du XIXe siècle, pour faire face à la demande des ouvriers tanneurs venus travailler en masse, les Tanneries Adler-Oppenheimer construisent des maisonnettes autour de l'usine. Une grande partie se trouvait dans la rue du Maréchal-Foch, mais également rue du Petit-Marais. Trois sont encore visibles le long de la route de Schirmeck, après le Parc des Tanneries, en direction de Strasbourg, du côté droit". Bien qu'il soit ici question de trois maisons, on pourrait penser à ces maisons ?