Loading...

16 rue Sleidan (Strasbourg)

From Archi-Wiki

16 rue Sleidan

Image principale
Chargement de la carte...

Date de construction 1904 à 1905
Architecte  Franz Lütke
 Heinrich Backes
Entrepreneur  Carl Hildebrand
Structure Immeuble
Il n'y a pas encore d'actualités sur cette adresse


Construction1

Date 1904 à 1905
Architecte  Franz Lütke
 Heinrich Backes
Entrepreneur  Carl Hildebrand

Bel immeuble situé au coin des rues Sleidan et Wimpheling. Son originalité se concentre dans le traitement de l'angle, avec ses faux oriels et ses vrais balcons, et ses colonnes engagées qui s'élancent et encadrent un toit avec un dôme surbaissé muni de deux oculus latéraux.

Il est l'oeuvre des architectes Lütke et Backes, qui avaient imaginé à l'angle, si l'on se fie à leur dessin d'ensemble, des oculus plus nombreux et une tourelle surmontée d'un clocheton. On aimerait avoir un témoignage photographique de cet immeuble à la fin des travaux pour savoir ce qui a vraiment été réalisé.

L'entrepreneur était Charles Hildebrand situé tout près de là, au n° 21, rue Sleidan. Le commanditaire était Rudolph Rimmelin, qui possédait lui-même une entreprise de Béton (Béton-Baugeschäft) à Schiltigheim et Strasbourg. Sur l'en-tête d'un de ses courriers où il demande le permis d'occuper, il se désigne comme "Baugerwerksmeister".

Ce sont les architectes qui réalisent les calculs statiques en date du 10.8.1904. L'autorisation de construire arrive le 1.9.1904. La construction est achevée au 16.10.1905. Une nouvelle autorisation intervient le 23.1.1906 pour installer une pâtisserie au rez-de-chaussée (Einrichtung einer Conditorei im Hause des Herrn Rimmelin). En 1919, le pâtissier est Florent Ziegler, où se trouve aujourd'hui l'Atelier d'Art Madani.

Références

Contribute to this article

Comments[edit | edit source]

You are not allowed to post comments.


Wilfred HELMLINGER

34 months ago
Score 0
Merci ! Surtout corrigez !, car mes compétences dans ce domaine sont encore, hélas, limitées !

Fabien Romary

34 months ago
Score 0

J'ai corrigé la notion de 'dôme aplati' car je penses que le terme exact est dôme surbaissé. Voir les types de dôme sur wikipédia [archive]

Pour les notions de 'faux oriels' et 'fausses colonnes' j'ai aussi des doutes sur l’appellation.

Au lieu de "fausses colonnes" j'aurais plutôt écrit colonne engagée. Voir la définition sur wiktionary.org [archive].

Concernant les oriels à deux pans sur cul-de-lampe [archive] pour moi il ne sont pas "faux" mais "fondu" avec le traitement de l'angle de l'immeuble. Mais j'ai aussi un doute sur le terme exact donc je n'ai pas corrigé.